Publié il y a 1 an - Mise à jour le 23.05.2023 - Corentin Corger, Norman Jardin et Corentin Migoule - 4 min  - vu 2635 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce mardi 23 mai

pagis

Pablo Pagis fait partie des joueurs qui quitteront Nîmes à l’issue de la saison

- Photo : Anthony Maurin

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l’essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos.

Nîmes Olympique 

Le grand ménage. Avec la descente en National, l'effectif du Nîmes Olympique va être largement modifié. Environ trois quarts des joueurs devraient quitter les Crocos cet été. Il y a d'abord les cinq joueurs prêtés qui retournent dans leur club : Djiga (Bâle), Pagis (Lorient), Mousset (Bochum), N'Guessan (Nice) et Sadzoute (Louvain). Quatre autres joueurs arrivent en fin de contrat : Lopy, qui sera sans doute convoité, Koné, qui a déjà signé dans un club autrichien, Ambri et Fofana. En cas de poursuite du coach Frédéric Bompard, les deux derniers cités pourraient se laisser convaincre de continuer en fonction évidemment de leurs prétentions salariales. Cela pourrait être aussi le cas de Zerkane qui est libre étant donné la relégation en National. Une clause qui devrait entraîner le départ de bon nombre de joueurs comme Labonne, Vargas, Thomasen et Tchokounté. C'est aussi le cas pour les deux joueurs formés au club revenus cet été. Poulain pourrait mettre un terme à sa carrière et l'aventure s'arrêtera aussi pour Benezet. Avec tous ces départs, le NO voit sa masse salariale diminuer et devrait retrouver le National avec un budget compris entre 4 et 5 millions d'euros. Il était de 12 M€ cette année en Ligue 2. Le club touchera environ 1 million d'euros de bonus droits télés. Il ne reste plus que dix joueurs sous contrat pour la saison prochaine dont trois gardiens (Maraval, Dias et Nazih). Parmis les joueurs de champ, Rafiki Saïd, qui a vu son contrat prolongé après avoir dépassé les 15 apparitions, pourrait bénéficier d'un bon de sortie en cas d'offre intéressante. Il dispose d'une certaine valeur marchande. Les autres rescapés sont : Burner, De Gevigney, Guessoum, Sy, Delpech et Doucouré. Nîmes devrait donc enregistrer une bonne douzaine de recrues cet été pour reconstruire son effectif. 

Football Féminin Nîmes Métropole Gard

La der des ders. Ce dimanche, les footballeuses nîmoises disputent leur dernier match de la saison, à 15 heures, face à Evian-Thonon, sixième. Assuré de terminer lanterne rouge de D2, il n'y a plus d'enjeu pour le FFNMG si ce n'est d'essayer de décrocher une troisième victoire cette saison. Un match qui se déroulera aux Costières et qui devrait être normalement le dernier match dans l'enceinte qui doit être détruite à partir de fin 2024. Pour l'occasion, le club organise une grande fête du football féminin avec un premier match, dès 11 heures, en lever de rideau, qui oppose les U18 de Nîmes face à Niort en barrages aller pour accéder en U19 Nationaux. Une restauration sur place est prévue entre les deux rencontres. Pour cette dernière rencontre de foot aux Costières, Gaël Vicedomini a symboliquement accepté d'être le speaker. La voix officielle du Nîmes Olympique depuis 18 ans a annoncé en début de semaine qu'il arrêtait après le dernier match de la saison face à Sochaux, le 2 juin. La pelouse des Costières devrait aussi accueillir un grand événement organisé par la ville de Nîmes en septembre prochain. 

Rugby Club Nîmois

Le demi-de-mêlé Bastien Gensana arrive de Mâcon • Facebook AS Macon Rugby

Cinq premières recrues. Après avoir échoué en quart de finale de Nationale 2, éliminé par Vienne, le Rugby Club Nîmois tentera de décrocher la montée en Nationale à l’issue de la prochaine saison. Pour cela, cinq joueurs ont déjà été recrutés. Parmi eux, trois ont évolué au niveau Nationale. C’est le cas du pilier gauche, Romain Pouyleau (27 ans), qui arrive de Marmande et qui est passé par Pau, Dax et Nice. Du deuxième ligne Maxime Boissière (23 ans) qui portait les couleurs de Blagnac après un passage à Limoges. Mais aussi le troisième ligne Lucas Gulizzi qui jouait cette saison à Cognac après avoir évolué à Béziers. Les autres recrues sont Bastien Gensana (25 ans), un demi de mêlée buteur qui peut jouer à l’ouverture et qui est un ancien de Narbonne, Rumilly et Mâcon (où il a côtoyé Guillaume Aguilar l’entraîneur nîmois). Enfin l’arrière Martin Felix (25 ans) qui débarque à Nîmes après des saisons à Bourg-en-Bresse, Mâcon et Dijon. Pour autant, le recrutement n’est pas encore terminé. « On cherche un pilier droit pour remplacer Kardava parti à Rumilly et peut-être un facteur X à l’aile au cas où Mickaël Chiker déciderait de mettre un terme à sa carrière », explique Steeve Calligaro, le président du RCN.

Bouillargues HNM

Manuela Ilie de retour. C’est un nom bien connu du handball féminin gardois qui revient à sa première maison. Joueuse dans les années 1990 à Bouillargues, en première division, Manuela Ilie revient au BHNM et intègre le staff pour la saison 2023-2024. « Ici j’ai appris à connaître les terres gardoises, terres d’histoire au niveau du handball avec des gens passionnés. On va boucler la boucle après 31 ans », a réagi l’entraîneure de 61 ans qui était depuis 2016 à la tête de l’équipe de Montpellier Frontignan évoluant en N1. Celle qui a également remporté deux fois la coupe Challenge (C4) avec le HBCN en tant que joueuse (2001) et entraîneure (2009), ne revient pas pour coacher l’équipe en D2 mais pour être au service de la formation.

Football Monoblet

L'US Monoblet voit la vie en rose après une folle semaine. • Photo Eric Doladille - District Gard-Lozère

Un doublé historique pour Monoblet. La semaine qui vient de s'écouler restera gravée dans les annales monoblétoises. Tout a commencé le jeudi de l'Ascension pour les protégés de Stéphan Ghalem. Opposés en finale à Bagnols-Escanaux, les Monoblétois ont surclassé leurs adversaires (10-3) pour s'offrir la coupe André-Granier. Avec cinq buts, soit la moitié des réalisations de son équipe, Romain Grousset est le véritable héros de cette finale gagnée qui permet à l'US Monoblet de devenir le seul club à avoir remporté trois fois ce trophée. Mais les Monoblétois n'en sont pas restés là. Trois jours après, ce dimanche 21 mai, ils avaient rendez-vous avec l'histoire. Ou plutôt avec la réserve de l'AS Rousson qu'il fallait battre pour conforter une deuxième place en championnat synonyme de montée. Là encore, portés par l'euphorie de la coupe, les hommes de Stéphan Ghalem ont empilé les buts pour arracher un dernier succès (8-2) dans cette saison ponctuée de 13 victoires, 5 nuls et 4 défaites. Un bilan réjouissant qui propulse l'US Monoblet dans la division supérieure, en Régional 3. Une grande première historique pour le club de ce petit village d'à peine 800 âmes au cœur du Piémont cévenol. Grandiose !

Corentin Corger, Norman Jardin et Corentin Migoule

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio