Publié il y a 1 an - Mise à jour le 09.05.2023 - Corentin Corger, Corentin Migoule et Norman Jardin - 3 min  - vu 1694 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce mardi 9 mai

Gladiators photo 3FPROD
Les Gladiators ont fait leur retour au stade des Antonins samedi contre Valenciennes - Photo : 3FPROD

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l’essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos.

Nîmes Olympique

Le retour des Gladiators. Samedi soir, après l'ouverture du score précoce de Saïd à la 3e minute de jeu, une trentaine de supporters a fait irruption dans la tribune Est du stade des Antonins. Il s'agissait de membres des Gladiators Nîmes 1991. Le groupe ultra avait décidé de mener une action au début de cette rencontre face à Valenciennes (3-3). Les membres du noyau dur de l'association qui connaissent des interdictions commerciales de stade (ICS) sont restés dehors, laissant les autres supporters entrer. Ces derniers avaient acheté leur billet et aucun ICS n'a pénétré dans l'enceinte. Une action pour demander à nouveau le départ du président Rani Assaf, mais aussi des chants pour encourager les joueurs. Trois fumigènes ont été également craqués. Il ne s'agit pas d'un véritable retour des GN91 mais juste d'une opération isolée. Les membres présents n'ont pas affiché les couleurs du groupe mais seulement un drapeau à l'effigie de Rani Assaf, déguisé en clown. 

Tchokounté photo Yannick Pons
Malik Tchokounté a passé une mauvaise soirée contre Valenciennes • Photo : Yannick Pons

Tchokounté sous la menace. L’attaquant n’a pas passé une bonne soirée, samedi face à Valenciennes. Le meilleur buteur nîmois (11 buts) a non seulement raté la balle de 2-0 en première période, mais il a aussi été touché à un talon et écopé d’un carton jaune. C’est son troisième avertissement de la saison après ceux reçu à Pau et Bastia. Cela a pour conséquence de placer Malik Tchokounté dans la liste des joueurs sous la menace d’un troisième avertissement dans une période de dix matchs, et donc d’une suspension. Il rejoint le défenseur Nasser Djiga qui est aussi dans cette situation. Pour Steve Ambri, qui a reçu, contre les Nordistes, son deuxième carton jaune de la saison (après celui reçu à Rodez), il n’y a pas d’inquiétude à avoir et n’est pas encore sous une menace de suspension. C’est aussi le cas de Maël Durand de Gevigney, qui n’est plus sous le coup d’une accumulation de cartons jaunes.

OAC

Total régal pour l'OAC"C'était vraiment un bon week-end !", commente Philippe Mallaroni au lendemain de ce lundi férié. Et pour cause ! Après la victoire capitale pour le maintien en N2 arrachée dans les arrêts de jeu à Canet ce samedi soir (0-1), laquelle a permis à l'OAC de sortir de la zone rouge à trois journées du terme, la réserve oacienne s'est offert une place en finale de la Coupe Occitanie. L’équipe entraînée par Samuel Sapede, première de sa poule en R3, a éliminé Saint-Alban (R1) aux tirs au but à l’issue d’un match conclu sans avoir trouvé la faille (0-0). Renforcée par la présence de plusieurs éléments ayant connu l’équipe première, dont Alain Moges et Théo Dengerma, la réserve l’a emporté lors de la séance fatidique avec des buts de Paul Bonneau et Arnold Abelinti notamment, mais aussi grâce à deux arrêts de Louis Laurent, lequel affectionne particulièrement l’exercice des tirs au but. En finale à Cahors le 11 juin prochain, l'OAC retrouvera la réserve de Canet RFC, pensionnaire de R1. La fin de saison s'annonce palpitante pour les fans oaciens ! De son côté, le manager général du club déplore le silence du Comex de la Fédération française de football, tout comme l'absence de réponse de la ministre des Sports, contactée au titre du "conflit d'intérêts" relevé dans le cadre de l'examen par la 3F de la décision du Comité national olympique du sport français (CNOSF). Pour ne pas "tomber dans l'oubli", Philippe Mallaroni entend se montrer offensif dans les jours à venir en interpellant à nouveau les médias. 

Nîmes Basket

Nîmes Basket récompensé. Samedi matin, au gymnase de la Camargue, la Fédération française de basket a récompensé le club Nîmes Basket avec le « Label EFMB 2 étoiles ». Ce label est un gage d’excellence pour les écoles de française de mini basket. « Cela vient récompenser le travail de nos dirigeants et éducateurs depuis quelques saisons au sein de notre école de basket riche aujourd’hui d’une centaine d’enfants de 6 à 11 ans et de 417 licenciés », explique Jésus Araiz, le président de Nîmes Basket.

Corentin Corger, Corentin Migoule et Norman Jardin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio