Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 05.06.2024 - Yannick Pons - 2 min  - vu 154 fois

LE GRAU-DU-ROI Les cépages du futur vont-ils sauver la viticulture de la déconsommation ?

IFV Espiguette Grau-du-Roi (yp)

L'IFV de l'Espiguette

- Photo Yannick Pons

En croisant des variétés de cépages, le centre de sélection de l'IFV (Institut français de la vigne et du vin) situé juste derrière la Maison méditerranéenne des vins, prépare scientifiquement le futur de la viticulture.

Après l’obtention du label RSE* niveau confirmé et de sa déclinaison internationale Responsability Europe en 2023, l’IFV continue son engagement dans la filière viticole, expérimentant et évaluant des solutions innovantes.

Centre de sélection

L’institut, qui comprend 18 unités en France et 165 collaborateurs, a installé son site du Centre de sélection de la vigne au Grau-du-Roi. Le domaine, situé du côté de l’Espiguette, a été choisi en raison de ses sols sableux qui ne contiennent donc ni phylloxera ni autres virus pouvant affecter la vigne. 

Sa mission est de mener une recherche appliquée sur les cépages et proposer aux pépiniéristes et aux vignerons des plants de vignes sains et pertinents, prêts à l'emploi.

IFV Espiguette Grau-du-Roi (yp)
Bernard Angelras, Katy Guyot, Jean-Luc Gibelin, Robert Crauste, Anastasia Rocque • Photo Yannick Pons

Deux serres financées

C’est dans ce contexte que Bernard Angelras, président de l’IFV, Robert Crauste et Christophe Riou, directeur général, accueillaient la semaine dernière, Jean-Luc Gibelin, vice-président de la région Occitanie et Katy Guyot, conseillère régionale, représentant la Région qui finance les projets du site à hauteur de 500 000 €.

« L’élaboration du produit vin pour la consommation de demain doit se penser en tenant compte du contexte de changement climatique et de l’évolution des attentes du marché », martèle Bernard Angelras, président de l’IFV. Ainsi, ce sont deux serres semi-fermées qui sont financées. Une première innovante entièrement confinée de 1 500 m² et une autre de 2 000 m² qui confinera l’ensemble de la production nationale. Le projet permettra une adaptation rapide aux demandes des agriculteurs sur un cycle de sélection et de plantation de huit ans aujourd’hui que l’IVF veut réduire à trois ans.

Scarabée japonais

L’unité plantée en bord de mer du côté de l’Espiguette veut définir un nouveau modèle de production afin de répondre aux nouveaux enjeux de la viticulture : réduction des intrants, adaptation aux changements climatiques, maladies émergentes et réémergentes. 

Aujourd’hui, outre le classique phylloxéra, d’autres sont en approche comme le scarabée japonais ou le Xylella fastidiosa capable de détruire une vigne entièrement, présent aujourd’hui dans les Pouilles en Italie. Ainsi, 600 variétés sont aujourd’hui étudiées et croisées au sein du site Gardois avec le double objectif de transformer en profondeur la production française de plants de vigne. Il est des variétés qui demandent beaucoup moins de traitements phytosanitaires que d’autres, par exemple contre le mildiou.

IFV Espiguette Grau-du-Roi (yp)
Une des serres scientifiques de l'Espiguette au Grau-du-Roi • Photo Yannick Pons

Cépages du futur

Au-delà des enjeux des maladies et des virus, la filière du vin en France traverse une crise historique. Entre déconsommation et diversification, notamment avec la demande du marché qui se tourne vers les effervescents ou les vins à faible teneur en alcool.

Le site de l'Espiguette de l'IFV anticipe tous ces enjeux et étudie aujourd'hui les nouveaux modèles de production durable de plants de vigne. Son objectif est d'anticiper une crise sanitaire et proposer des plants innovants : anciens cépages, cépages peu ou pas alcoolisés, « no-low ». Retour aux sources donc avec des cépages anciens comme le Tardif, dans le Sud-Ouest de la France.

La région Occitanie veut aller plus loin, en intégrant une dimension écologique à la démarche. « La question de la réutilisation des déchets de la vigne doit être portée, particulièrement le carburant à base de marc de raisin », explique Jean-Luc Gibelin.

(*) Certification obtenue par certaines organisations ayant placé au cœur de leur stratégie des actions en faveur du développement durable

Yannick Pons

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio