Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 26.02.2024 - Sacha Virga - 3 min  - vu 593 fois

NÎMES Changement de programme : L'humour et la musique de Thaïs Vauquières ne résonneront pas à Nîmes

Thaïs Vauquières

Thaïs Vauquières

- Kobayasi

Actrice et humoriste, Thaïs Vauquières devait jouer  "Hymne à la joie" à l'auditorium de l'Hôtel Novotel Atria le mercredi 28 février à 20h. Changement de programme : l'humour et la musique de Thaïs ne résonneront pas à Nîmes. Pétillante et amusante, elle nous a accordé une interview avant cette annulation et raconte son histoire, ses ambitions en revenant sur son spectacle. 

Objectif Gard : Parlez-nous de votre spectacle que vous jouerez à l’auditorium Hôtel Novotel Atria mercredi prochain à 20h ? 

Thaïs Vauquières : C'est un mélange entre du stand-up et des personnages, il y a aussi un peu de danse au début et on finit en chanson. J'offre une bière à un des spectateurs s'ils ont de la chance (sourires). Il y a quatre personnages différents, et des stand-up sur la vie. J'en ai un sur la pilule du lendemain quand on se réveille un lendemain de cuite et qu'on ne sait pas trop quand est-ce qu'on se retrouve. J'en ai un autre sur les sites de rencontre où j'ai dit que je créais deux profils bien différents pour râtisser large. Il est assez vieux ce spectacle mais on l'a beaucoup fait évoluer. Mon metteur en scène Stéphane Casez vient voir la pièce toutes les deux semaines, on l'adapte régulièrement.  

Avez-vous un lien particulier avec Nîmes ou le Gard ? Ou est-ce votre première venue dans le département ? 

Je suis déjà allé à Uzès, c'est trop beau. Quand j'avais 14 ans j'ai fait une infection pulmonaire, et j'ai fait ma convalenscence là-bas. J'aimerais bien passer un peu de temps à Nîmes mais j'ai peur que ce soit un peu court. Je tourne jusqu'à 14h la saison 2 de Master Crimes, je joue le soir et je repars le lendemain, ça va être sportif !

Vous avez fait vos débuts sur la scène d’un café lyonnais en 2011 dans « Ça tourne », puis en 2016 dans le one man show. À l’époque, ce qui marchait très bien c’était le podcast sur YouTube, avec l’émergence des Mister V, Cyprien, Joueur du Grenier, Amixem et j’en passe… Pourquoi le choix de la scène plutôt que les vidéos en ligne ?

Je trouve que ce n'est pas la même chose, et pour le coup la scène s'est un peu imposée à moi. Je voulais un rapport direct avec le public, jouer des personnages. Les vidéos YouTube s'apparentaient au stand-up et c'est vrai que j'ai plutôt commencé par des pièces. 

Comment définiriez-vous votre type d’humour ? 

À 12 ans je disais moins de gros mots, mais j'ai toujours eu un humour pas très loin d'être cynique. Quand j'étais petite j'étais assez timide, pas introvertie mais pas non plus le clown de la classe. J'étais assez bonne élève, j'ai toujours aimé écrire et observer les gens, c'est ce qui a certainement fait que j'aime faire des personnages. Quand j'ai écrit ce spectacle, j'étais à l'âge d'être encore à la fac. J'étais célibataire, je faisais la fête avec ma bande de copines que j'ai toujours et j'avais envie d'amener la terrasse sur scène, pour montrer ce qu'était la vie à cet âge.

Vous tournez actuellement la saison 2 de Master Crimes dans laquelle vous jouez le rôle de Valentine. Comment se passe le tournage et comment vous sentez-vous dans cette série ?

Je me sens hyper bien, en plus il y a comme une forme de rentrée des classes parce que lorsqu'on commence un projet il y a un moment d'adaptation, on doit se présenter, rencontrer des gens...  En plus avec le succès de la saison 1, on est plus en confiance, on se dit qu'il faut continuer à leur plaire. Par rapport au tournage de la saison 1, tout va être plus dense parce qu'on fait tout en trois mois, mais ça va être chouette et le scénario de la saison 2 est très cool. Ça va être épuisant mais je vais garder ma bonne humeur (sourires).

Vous allez fêter vos 32 ans, ce qui est encore jeune dans le milieu. Comment envisagez-vous la suite de votre carrière ? 

Malheureusement ce n'est pas toujours moi qui choisit. Si je peux continuer à faire tout ça, je signe. Un jour j'aurais peut-être envie d'écrire soit un nouveau spectacle, un court ou un long métrage, une série ou autre, mais pour l'instant j'aimerais encore avoir cette chance de me dire : "Demain je travaille et j'ai un rôle". Apprendre des textes et recevoir des scénarios, c'est vraiment ce que je voulais faire depuis toute petite.

Quel message avez-vous à faire passer pour que l'on vienne voir votre spectacle ?

Je serais ravie de venir tous vous rencontrer à la fin ! Je serai fatiguée mais c'est là où on est le plus marrant en général (rires).

Sacha Virga

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio