Actualités
Publié il y a 10 mois - Mise à jour le 09.02.2022 - anthony-maurin - 2 min  - vu 448 fois

NÎMES La Petite coccinelle bleue devient Rouge

Pascal Flaman (Photo Archives Anthony Maurin). - Anthony MAURIN

Pascal cherchait une nouvelle manière de travailler pour sa Petite coccinelle bleue. Chez lui, le fruit de la terre a du sens et les plus grands chefs connaissent parfaitement ses valeurs.

Entre Pascal Flaman et Denis Allegrini, le coup de cœur fut immédiat. L'agriculteur, qui fournit depuis de nombreuses années les plus belles tables de la région, a décidé d'intégrer l'Allegrini social club, qui partage les mêmes valeurs que lui : savoir-faire, passion, promotion d'une agriculture raisonnée et culture du bien-manger.

Porté par Denis Allegrini, restaurateur depuis plus de 15 ans, le groupe imagine aujourd'hui les concepts qui feront les tendances de demain. C'est au travers d'initiatives fortes et novatrices que son équipe offre son expertise et assure le développement, la commercialisation et la gestion opérationnelle de ses projets. Aujourd’hui, Allegrini social club représente un hôtel quatre étoiles, un bar et six restaurants et points de vente situés à Nîmes, à Paris et sur le site du Pont du Gard.

Pascal Flaman de la Petite coccinelle bleue (Photo Archives Anthony Maurin). • Anthony MAURIN

Après deux vies professionnelles dans le négoce de matériaux puis dans les litiges, depuis huit ans, Pascal Flaman cultive avec le cœur son savoir-faire sur ses terres gardoises, à quelques minutes de Nîmes à Bouillargues, entouré de poules, moutons, chevaux et cochons.

En intégrant le club, la Petite coccinelle bleue devient ainsi le fournisseur exclusif de ses établissements Gardois. Ses fruits et légumes ou encore plantes aromatiques et médicinales, cultivées sans pesticides ni désherbants, et avec de l'engrais naturel, sont aujourd'hui à découvrir à la carte des restaurants Rouge (Nîmes), Barns (Nîmes), et Les Terrasses du Pont du Gard (Remoulins). En parallèle, la Petite coccinelle bleue continue de fournir une sélection de tables de la région qui travaillent ses produits d’exception.

Nicolas Fontaine, chef de l'Imperator, connaît très bien, lui aussi, Pascal et sa manière de travailler (Photo Archives Anthony Maurin). • Anthony MAURIN

Le Club, fidèle aux convictions qui l'animent depuis toujours, est très fier de cette intégration qui vient appuyer son souhait, incessant et plus fort que jamais, de valoriser une alimentation locavore et de qualité. Allegrini social club devient ainsi le premier groupe d'hôtellerie-restauration français à cultiver lui-même les produits qu'il propose à ses hôtes.

La Petite coccinelle bleue, 55, route de Nîmes 30230 Bouillargues.

Anthony Maurin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais