Publié il y a 17 jours - Mise à jour le 08.07.2024 - Corentin Corger - 5 min  - vu 3726 fois

NÎMES OLYMPIQUE Doukansy absent, nouveaux adjoints : le point complet sur la reprise

Nîmes Olympique beneddine marcel amara akkal

Les quatre recrues estivales : Abdelmalek Amara, Vincent Marcel, Mehdi Beneddine et Salim Akkal. 

- Photo Corentin Corger

"Je n'ai toujours pas d'argent disponible à date, il faut dégager de la masse salariale", confie le directeur sportif au sujet du mercato 

Après six semaines de vacances, c'était l'heure de la reprise de l'entraînement ce matin pour les Crocos. Ils partent pour six semaines de préparation. Comme pour chaque démarrage de nouvelle saison, place à des nouveaux visages. Côtés joueurs, les quatre premières recrues estivales étaient là : Mehdi Beneddine (voir interview ci-dessous), Salim Akkal, Vincent Marcel et Abdelmalek Amara. Au total, 26 joueurs étaient présents pour cette première sortie avec des jeunes de la réserve pour compléter : Clément Masse, Abdallah Lemaangr, Marowane Khalid, en attente de signer son premier contrat pro, Issam Bouaoune, Selmane El Hamri et Jérémy Iafrate, de retour au club. 

Départ de Lamgahez : "On perd un joueur d'avenir"

D'autres joueurs étaient absents à l'image de Tao Paradowski, en stage avec l'équipe de France U19. Il saura vendredi s'il participe à l'Euro U19. Concernant son avenir au NO, "la volonté des deux parties est de continuer ensemble", souligne Sébastien Larcier au sujet d'un joueur libre qui peut s'engager où il veut. Ce qui était le cas de Zakary Lamgahez qui a officiellement signé, hier, au Mans en National alors que Nîmes lui proposait un contrat de trois ans. "C'est la loi du foot, quand on n'est pas capable de sortir un contrat pro aussi rapidement. On perd un joueur d'avenir, autant humainement que sportivement, je suis déçu", regrette Sébastien Larcier contraint d'attendre pour des questions financières. 

Mbina a refusé de partir en Moldavie

Clairement, le club doit vendre pour pouvoir acheter de nouveaux joueurs. "Je n'ai toujours pas d'argent disponible à date, il faut dégager de la masse salariale", confie Sébastien Larcier. Des fonds qui pourraient d'abord venir de la vente de Brahima Doukansy estimée entre 300 000 et 500 000 euros. "La négociation est soit proche de capoter ou de réussir, on est plus sur des modalités de paiement mais ça fait un moment que ça dure", explique le responsable du mercato nîmois qui espère voir ce dossier réglé rapidement. Un quitte ou double qui peut avoir des conséquences sur la suite du mercato. Presque enrôlé par le club turc de Sivasspor, le milieu n'était pas présent à l'entraînement ce matin à la demande de son directeur sportif. 

Orphé Mbina devrait aussi partir • Photo Anthony Maurin

Absent aussi, Orphé Mbina a eu droit à deux jours de vacances supplémentaires. L'international gabonais est également courtisé mais "c'est encore loin d'aboutir". Le meilleur buteur nîmois de la saison dernière a refusé de partir au FC Sheriff Tiraspol en Moldavie alors qu'il allait multiplier son salaire par cinq. Le club avait accepté une offre de 300 000 euros, ce qui représente la valeur actuelle du joueur. "Ces transferts sont hyper importants pour l'équilibre de l'équipe afin de réinvestir et être compétitif sur ce poste d'attaquant", résume Sébastien Larcier. Ce dernier veut recruter un attaquant en priorité voire un deuxième en cas de départ de Mbina. Sollicité par des clubs pour être prêté, Ngakoutou n'a pas donné suite. Le club veut aussi prêté Laurens, Labonne et Delpech, qui ont un bon de sortie, étaient sur le pré ce matin. 

Stjepan Cvitkovic, nouvel entraîneur adjoint

Concernant le staff, il y avait un tout nouveau visage à la Bastide. Il s'agit de Stjepan Cvitkovic qui devient le nouvel entraîneur adjoint pour les deux prochaines saisons, en remplacement de Thibault Giresse qui a signé à Pau avec Nicolas Usaï, l'ancien entraîneur nîmois. "Il a une bonne analyse et expertise du foot, il est pointilleux ce qui m'intéresse. On partage les mêmes principes. Ça va le faire, il a faim. C'est un mec dévoué au travail qui ne compte pas ses heures", salue Adil Hermach au sujet de l'ancien défenseur central de 42 ans qui a côtoyé Sébastien Larcier à Dijon au début des années 2000. Stjepan Cvitkovic arrive de Dunkerque où il a fini sa carrière en National avant d'entraîner les U19 Nationaux. 

VAE refusé pour Adil Hermach

S'il était déjà au club et s'occupait de la formation, Jérémy Struffaldi est le nouvel entraîneur des gardiens de l'équipe pro. Il remplace Anthony Babikian qui a décidé de résilier son contrat à Nîmes pour rejoindre, lui aussi, Nicolas Usaï à Pau où il a signé un CDI. Un staff complet pour l'entraîneur principal Adil Hermach qui garde le sourire malgré une mauvaise nouvelle. "La FFF a refusé la présentation de la VAE", annonce son directeur sportif qui a reçu un courrier officiel. Cela ne change rien pour le Nîmois qui va devoir acquérir davantage d'expérience avant de pouvoir retenter sa chance. "Tant que j'ai la confiance de tout le monde", a simplement balayé l'intéressé sur ce sujet. Cela signifie que le club va donc devoir payer une amende de 7 500 euros par match pour non diplôme requis sur les premiers mois de la saison. Une situation que le président Rani Assaf a déjà validé. 

Un coach concentré sur cette préparation estivale déterminante pour aborder au mieux cette deuxième saison consécutive en National, ce qui n'était pas arrivé depuis la saison 2007/2008 quand le club végétait au troisième échelon. "Je connais peu de joueurs qui ratent la prépa et qui font une bonne saison derrière. C'est quasi impossible, explique Adil, avant d'ajouter, c'est comme un match, il y aura des moments de plaisir et d'autres beaucoup plus difficile." Une préparation qui se déroulera à la Bastide. Dès ce matin, les joueurs ont touché le ballon. "On va passer par le ballon le plus souvent, mais si je n'ai pas ce que je veux, ils iront courir, ils auront le choix", prévient malgré tout ce coach de 38 ans qui se veut proche de ses joueurs mais qui a fixé un cadre.  

"Pour un club de National, on est bien lôti"

"Je serai très à l'écoute de l'état de forme de mes joueurs, je veux les mettre en situation de confort", assure-t-il notamment pour adapter les horaires des entraînements en fonction de la chaleur. Le groupe débute par deux entraînements par jour et tout le monde a obligation de prendre le petit-déjeuner à la Bastide, le matin. "Les installations sont bonnes à la Bastide. Pour un club de National on est bien lôti mais on a pas l'infrastructure nécessaire pour passer toute la journée au club", poursuit Adil. Après le déjeuner et la sieste à la maison, les joueurs reviennent pour une séance en fin d'après-midi. 

Un jeune coach qui se démarque. Avec Adil donc pas de footing pendant une heure dans les bois, du ballon et surtout du jeu avec huit matchs amicaux programmés, ce qui est plutôt rare d'en prévoir autant : "même si je suis un jeune coach, j'essaie d'innover et de faire des choses que nous on aimait quand on était joueur, les matchs ça reste mieux que les entraînements." Il en profitera ainsi pour donner du temps de jeu à tous ses joueurs notamment sur les premiers matchs. En attendant d'avoir un ou deux attaquants supplémentaires, le travail a déjà commencé. 

Les joueurs présents à la reprise

Dias, Masse, Cozzella, Ichalalen - Diouf, Mendy, Paviot, Diallo, Beneddine, Sbaï, Labonne, Iafrate - Picouleau, Mexique, Delpech, Marcel, Akkal, Bouaoune, Lemaangr, Khalid - Laurens, Thoumin, Ngakoutou, Camara, El Hamri, Amara.

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio