Actualités
Publié il y a 8 mois - Mise à jour le 25.03.2022 - pierre-havez - 2 min  - vu 911 fois

NÎMES Rancho, deux ans, nouvel assistant judiciaire du tribunal

Un doux labrador noir de deux ans fait son arrivée au Palais de Justice de Nîmes, vendredi 25 mars. Inspiré par l’expérience réussie de LOL, le premier chien d’assistance judiciaire de France, au Parquet de Cahors, le tribunal judiciaire de Nîmes « adopte » à son tour ce nouvel auxiliaire de Justice pas comme les autres.

« Rancho aura pour vocation d’aider les bénéficiaires à s’apaiser et à libérer leur parole lors d’auditions en phase d’enquête, de confrontations dans les cabinets des juges d’Instruction, voire en audience devant le tribunal correctionnel, ou aux Assises, comme cela se fait actuellement dans le Lot, explique la présidente du tribunal judiciaire de Nîmes Béatrice Almendros. Je crois beaucoup en sa vertu rassurante, notamment auprès des enfants qui ont parfois des choses douloureuses et difficiles à exprimer au sein d’une Institution judiciaire qui peut paraître impressionnante pour eux. » Une mission que Rancho devra remplir environ trois demi-journées par semaine jusqu'à ses dix ans.

« Éponge émotionnelle »

Mais avant de prendre ses fonctions, le labrador a d'abord été sélectionné pour son degré d’empathie puis formé pendant deux ans par l’association Handi’chiens à se montrer sociable et doux en public, afin de devenir une véritable « éponge émotionnelle ». Un apprentissage financé par la Fondation Adrienne et Pierre Sommer. Le jeune labrador s’apprête à achever son entraînement pendant une semaine en Alsace avec ses deux référents pompiers du Sdis 30, avant de revenir, définitivement opérationnel, le 14 mais, à Nîmes.

Rancho sera en effet accueilli et hébergé à la caserne de Saint-Gilles, où le coût de son entretien et de son alimentation sera pris en charge par la fondation Royal Canin, jusqu’en 2025. À Saint-Gilles, Rancho remplacera un autre chien « star » : Pimpon, découvert âgé de deux mois lors de l’incendie d’une déchetterie, recueilli par les pompiers, nourri au biberon et resté pendant 15 ans, la mascotte aimée de la caserne où il a même été inhumé.

Pierre Havez

Pierre Havez

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais