Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 10.03.2015 - elodie-boschet - 2 min  - vu 1042 fois

PORTRAIT DU DIMANCHE Bruno Matarese, expert en résolution de conflits

Bruno Matarese, éducateur à domicile. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Bruno Matarese ne souffre pas de la concurrence. Pour cause, il est le seul dans le Gard à exercer la profession d’éducateur en libéral. Depuis plus d’un an, il intervient au domicile des familles en situation de conflit.

Divorce, deuil, déscolarisation, manque de communication, dépendance au cannabis... C’est le quotidien de Bruno Matarese, éducateur de 36 ans. Beaucoup moins médiatique que « Pascal le grand frère », l’homme, dans l’ombre, réalise chaque jour des prouesses pour tenter de mettre un terme à des conflits qui perdurent depuis trop longtemps dans certaines familles.

Cette vocation est née dès 2003 quand après l’obtention de son diplôme de l’institut de formation des métiers éducatif de Nîmes, il travaille pendant onze ans au Foyer Saint-Joseph d’Alès en tant qu’éducateur. Il y a un an, il prend un nouveau tournant : "Beaucoup de personnes en galère avec leurs enfants venaient me demander conseil. Et le travail éducatif avec les familles me manquait", explique t-il. Le trentenaire quitte son travail et devient auto-entrepreneur.

Éviter l'éclatement familial

Très vite, grâce au bouche-à-oreille, à son talent et aux réels besoins des familles, sa structure se développe. Ses succès font mouche. Si bien que psychologues, pédo-psychiatres, responsables d'établissements scolaires font appel à lui pour l’orienter vers des jeunes en difficulté. Aujourd'hui, il intervient dans une dizaine de foyers du bassin alésien, la plupart du temps pour des ados âgés de 13 à 17 ans. "Ce sont souvent les mamans qui font la démarche. Elles ne savent plus comment agir avec leurs enfants", commente t-il. S'en suit une première rencontre au domicile pour faire le point sur la situation familiale. "Je demande au jeune ce qu'il voudrait qui change, quels efforts il est prêt à faire. Je lui rappelle aussi les limites à ne pas franchir. A ses yeux, je suis plus crédible que ses parents", relève t-il. L'éducateur endosse tantôt le rôle de médiateur, parfois celui de psychologue. Et les parents aussi ont leur lot d'efforts à fournir pour que la situation évolue.

Bruno Matarese se rend en moyenne une fois par semaine au domicile. Une seule séance ne suffit pas. "J'agis toujours sur la genèse du conflit et cela peut prendre plus ou moins de temps", note t-il. Jusqu'au jour où les familles n'ont plus besoin de lui. "J'ai la satisfaction du devoir accompli quand je vois le jeune reprendre confiance en lui et la famille se ressouder". Aujourd'hui, l'éducateur souhaite continuer à se faire reconnaître vis-à-vis des professionnels pour pouvoir pérenniser son activité. Et pourquoi pas, dans quelques temps, ouvrir un cabinet d'éducation soutien.

Les tarifs sont de 25€/heure, dans un rayon de 0 à 25 km autour de St Ambroix, situé à 20 min au Nord d'Alès, 30€/h,  dans un rayon de 25 à 50 km (exemple : Uzès, Anduze), 35 €/h, dans un rayon de 50 à 75km (ex:Nîmes, Bagnols).

Bruno Matarese est joignable au 06 15 20 63 48 / 09 63 23 34 06 - www.education-soutien.fr

Elodie Boschet

Elodie Boschet

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais