Actualités
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 07.02.2019 - coralie-mollaret - 1 min  - vu 242 fois

RECHERCHE Le député Philippe Berta participera à la nouvelle loi de programmation

Philippe Berta, député MoDem de la 6e circonscription du Gard

Le généticien et député MoDem de la 6e circonscription du Gard, Philippe Berta, va réfléchir à la future loi de programmation pluriannuelle pour la recherche.

Un anniversaire, ça se fête. Ce lundi, à l’occasion des 80 ans de la création du CNRS (Centre national de la recherche scientifique), le Premier ministre, Édouard Philippe, a fait une annonce. Le locataire de Matignon a lancé les travaux de préparation d’une future loi de programmation pluriannuelle pour la recherche, effective dès 2021.

Élaboré à l’issue d’une grande consultation, ce travail préparatoire se répartit en trois groupes de travail. Autour de la table : des scientifiques français et étrangers, des directeurs d’organismes de recherche publics, des acteurs industriels, parlementaires... Ces experts auront la délicate mission d'aborder les problèmes que connaît le monde de la recherche depuis des décennies.

Parmi les élus, le député nîmois, Philippe Berta. Généticien de métier, l'élu MoDem intégrera le groupe consacré aux ressources humaines. «  Cela va permettre permettra à la recherche de disposer d’une réelle visibilité sur ses moyens. Depuis des décennies, son budget était chaque année une variable d’ajustement qu’il fallait négocier pied à pied. Or, comme les entreprises, les chercheurs ont besoin de stabilité pour vouloir rester ou s’installer en France », explique Philippe Berta qui s'est empressé de souffler les 80 bougies... 

Coralie Mollaret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais