Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 08.09.2015 - coralie-mollaret - 1 min  - vu 85 fois

RÉGIONALES Second tour : "Je ne suis pas un homme de retrait", affirme Philippe Saurel

Philippe Saurel, hier à Nîmes, à l'occasion de la présentation de sa tête de liste pour le Gard, Eric Doulcier.

Hier matin à l'occasion de la présentation de sa tête de liste dans le Gard Eric Doulcier, le maire de Montpellier et candidat à la présidence de la super-région a expliqué que, dans l'hypothèse où le score du Front National serait élevé au second tour, "il négocierait avec le Parti Socialiste". Une information que l'ancien socialiste, exclu du PS pour s'être présenté en dissidence aux dernières municipales, avait déjà livré sur RMC en août. 

"Je ne suis pas un homme de retrait", scande haut et fort l'élu sudiste avant de s'insurger : "je suis pour la négociation. Comment se fait-il que je suis le seul maire sans étiquette du sud de la France, élu dans une grande ville, et personne ne veut parler avec moi ? Vous pouvez m'expliquer ? ". Quelques instants après ces vives déclarations, Philippe Saurel se reprend, en assurant qu'il ne connaissait pas "l'amertume" : "nous déciderons de notre position entre les deux tours avec les autres têtes de liste, c'est ça un collectif". A suivre.

Coralie Mollaret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais