Actualités
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 11.08.2018 - thierry-allard - 1 min  - vu 763 fois

SAINT-JULIEN-DE-PEYROLAS Intempéries : les recherches se poursuivent, un appel à témoins lancé

Les recherches menées par la gendarmerie dans le secteur du camp de vacances pour retrouver un homme de nationalité allemande disparu depuis les violents orages de jeudi ont repris ce matin.
Rudolf Rogowski, 66 ans, est disparu depuis l'inondation de jeudi à Saint-Julien-de-Peyrolas (DR)

Les gendarmes, ici vendredi après-midi, fouillent le moindre recoin à le recherche de l'Allemand disparu (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une trentaine de militaires continue de passer la zone au peigne fin pour tenter de retrouver une trace de l’homme, Rudolf Rogowski, âgé de 66 ans. Il s’agit d’un accompagnateur du camp de vacances.

Pour compléter ces recherches, un appel à témoins a été lancé par la gendarmerie du Gard :

Rudolf Rogowski, 66 ans, est disparu depuis l'inondation de jeudi à Saint-Julien-de-Peyrolas (DR)

« Recherche d'un ressortissant allemand disparu lors de l’inondation de Saint-Julien de Peyrolas. Âgé de 66 ans, Rudolf Rogowski a été vu pour la dernière fois habillé d'un jean et d'un haut rouge. Il était présent sur le terrain privé occupé par la colonie de ressortissants allemands. Les opérations sont actuellement toujours en cours pour essayer de le localiser... Toute personne ayant une information est priée de composer le 17. »

Par ailleurs, le procureur de la République de Nîmes Eric Maurel a annoncé à la mi journée l’ouverture d’une information judiciaire pour « blessures involontaires aggravées par la mise en danger », contre les deux responsables de l’association allemande propriétaire du terrain privé où le camp était installé, terrain non homologué par la préfecture pour des activités de camping. Après leur garde à vue, le président et le vice-président de l’association ont été mis en examen : 

#Gard #inondations Saint Julien de Peyrolas 2 personnes mises en examen pour - blessures involontaires aggravées par la mise en danger et création de camping sans permis d'aménager. Elles sont placées sous contrôle judiciaire avec interdiction de se rendre dans le @Gard — Eric Maurel Procureur Nîmes (@procureurNimes) 11 août 2018

Th.A

Thierry Allard

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais