Actualités
Publié il y a 18 jours - Mise à jour le 09.09.2023 - Corentin Corger - 3 min  - vu 2435 fois

TEMPS ADDITIONNEL Nîmes Olympique – Châteauroux vu à la loupe

Au coup de sifflet final, l'adjoint Thibault Giresse a été exclu

- Photo Anthony Maurin

Chaque lendemain de match de Nîmes Olympique, Objectif Gard vous propose de revenir sur la rencontre passée à travers plusieurs points. Zoom sur ce qu'il faut retenir du match nul 2-2 des Crocos face à Châteauroux. 

Wesley Ngakoutou a manqué la balle de 3-1 • Photo Anthony Maurin

L'analyse : 

Cruel ! Voilà l'adjectif qui nous vient à l'esprit pour qualifier cette soirée aux Antonins. Après une première période terne, de part et d'autres, les Crocos étaient menés à la pause après un but de Durbant (37e). Au retour des vestiaires, Nîmes est revenu avec de meilleures intentions et a renversé la vapeur en six minutes grâce à des buts de Mendy (51e) et Doucouré (57e) sur penalty. Par la suite, Mendy est proche d'un doublé et Ngakoutou rate une balle de 3-1. Les Gardois payent un manque d'efficacité et surtout une fin de match interminable. Après plusieurs coup franc lointains, Diallo commet une main dans la surface. Durbant transforme le penalty au bout du suspense (90e+11). Un temps additionnel rallongé après que Tao Paradowski soit resté au sol. Beaucoup de regrets donc et au final, toujours pas de victoire au compteur après cinq journées. 

Le Croco clé : 

Le capitaine Formose Mendy a marqué le but égalisateur • Photo Anthony Maurin

Pendant longtemps, on a cru que Formose Mendy avait marqué contre son camp lors de l'ouverture du score castelroussine. L'interessé a bien confirmé, après coup, que l'auteur du but était Durbant. Malgré tout fautif, le capitaine nîmois a su se rattraper en marquant sur corner. Dans la foulée, il était tout près d'inscrire un doublé. Il a aussi obtenu le penalty marqué par Doucouré. Sur son rôle premier, le patron de la défense nîmoise a encore assumé son statut dans une défense à trois. À noter le premier but de la saison de Mahamadou Doucouré, seulement son deuxième sous le maillot nîmois. Pour sa première apparition en professionnel, Tao Paradowski (18 ans) a tenu son rang malgré deux buts encaissés. 

Les notes :

Paradowski : 5 

Guessoum : 4

Mendy : 6

Diouf : 5

Diallo : 4

Doukansy : 5

Picouleau : 6

Mexique : 4

Sbaï : 5

Mbemba : 5

Thoumin : 4

Doucouré : 5

La décla :

Freddy Mbemba est sorti sur blessure pour sa première apparition avec Nîmes • Photo Anthony Maurin

"Tout le monde a vu la même chose ! On a joué un peu trop de temps additionnel, on nous avait annoncé six minutes, on en a joué 12. Il aurait fallu l'arrêter avant ce match même s'il y avait main"

Quelques minutes après le coup de sifflet final, Frédéric Bompard s'est présenté en conférence de presse moins en colère que l'on aurait pu le penser et surtout moins que Thibault Giresse. L'adjoint a clairement perdu son sang froid écopant d'un carton rouge. Il a aussi blessé l'encadrant des ramasseurs de balle en tapant avec le pied dans un seau. Le coach nîmois a regretté ce long temps additionnel mais c'est principalement la perte sur blessure de la nouvelle recrue qui l'a attristé. "Je perds Freddy Mbemba pour un petit moment, c'est surtout pour ça que je ne suis pas content", a annoncé son entraîneur. L'attaquant prêté par Dunkerque, intéressant en première période, est sorti à la pause à cause d'une cheville qui a doublé de volume. Un coup dur supplémentaire pour les Nîmois ! 

L'image : 

Les Gladiators ont craqué de nombreux fumigènes  • Photo Anthony Maurin

Même s'il n'y a jamais vraiment eu de trêve, la guerre entre les Gladiators et le président Rani Assaf, absent du stade, a repris de plus belle hier soir. Si leur matériel n'est pas le bienvenue, les membres des GN91 avaient le droit de se rendre au stade. C'est ce qu'ils ont fait amenant avec eux des portraits à l'effigie de Rani Assaf caricaturé en clown ainsi que des fumigènes. Ces derniers ont été craqués au cours de la première période, suivis d'une banderole avec le message suivant : "On rentre ce que l'on veut et on t'emmerde". En plus de chants insultants, les Gladiators ont à nouveau réclamé le départ de l'actionnaire majoritaire. Si joueurs et coach se sont réjouis de ces encouragements, c'est sans doute la première et la dernière pour certains membres des GN. Comme la saison dernière, le président ne devrait pas hésiter à prononcer des interdictions commerciales de stade. À suivre ! 

Revivez le match en audio : 

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio