Actualités
Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 24.12.2021 - marie-meunier - 5 min  - vu 1403 fois

TOUT SUR L'ÉCRAN Emma Daumas : de la Star Academy à son cinquième album

Emma Daumas vit à Villeneuve-lez-Avignon (Marie Meunier / Objectif Gard)

Emma Daumas a sorti son cinquième album en 2021 (Photo Franck Loriou)

Ils sont Gardois et font carrière sur le web ainsi qu'à la télévision. Voici le portrait de youtubeurs, instagrameurs, tik-tokeurs et candidats de téléréalité locaux. C’est loin du bitume parisien qu’Emma Daumas a élu domicile depuis 2011. L’auteure-compositrice-interprète qui s’est fait connaître dans la deuxième saison de la Star Academy vit à Villeneuve-lez-Avignon, renouant avec ses racines gardoises. En janvier 2021, elle a sorti son cinquième album "L’Art des naufrages", construit comme un carnet de bord, à la fois authentique et universel. Un article publié dans le numéro quinze de notre magazine sorti en mars 2021 et que l'on vous propose de retrouver sur notre site en ces fêtes de Noël. 

Un nouvel opus poli d'un ton doux et lumineux, à l'image d'Emma Daumas, désormais maman de deux enfants et artiste en quête de toujours plus d'indépendance. Loin des spots éblouissants de la médiatisation de la Star Academy, elle évolue sous les éclairages tamisés d'une carrière "plus artisanale" qu'elle bâtit en "véritable exploratrice" des sonorités. Presque 20 ans après son passage dans l'émission de TF1, la Gardoise n'est pas tombée dans l'ombre, elle a juste pris un "virage". Une bifurcation subie mais aussi choisie. Malgré une starification très précoce, elle avait bien en tête que la "parenthèse éphémère" était loin de son essentiel.

Née à Avignon en novembre 1983, Emma Daumas a passé une enfance et une adolescence très heureuses aux Angles, dans le Gard. Dans sa famille, la musique est omniprésente. Une grand-mère chanteuse d'opéra amateur, une mère grande fan des Beatles, un père féru de Brassens et modeste joueur de guitare. Et les cassettes de karaoké tournent régulièrement dans le salon. Les amis de la famille remarque la jolie voix juste de la petite. Petite qui s'amusait à réécrire les paroles des airs connus avant de faire ses propres compositions à 12 ans, en s'accompagnant au piano d'abord, puis à la guitare.

En parallèle de ses cours de chant, Emma Daumas participe à ses premiers concours et elle remportera celui de Laudun avec une de ses créations. En 2000, elle se classe quatrième de l'émission Graines de stars, "son rêve d'enfant" avec une interprétation du titre "Memory" de Barbara Streisand. Ce premier plateau lui ouvre quelques portes de castings et d'expériences en studio à Paris. Le bac en poche, les parents d'Emma lui laissent un an pour explorer l'univers de la musique.

Un "confinement doré" au château de la Star Ac

Une année à la fin de laquelle, elle va apprendre qu'elle est retenue pour intégrer la deuxième promotion de la Star Academy. Elle avoue : "Je n'ai pas donné suite dans un premier temps. Je me doutais que ce serait un engagement important". C'est le moins que l'on puisse dire. Finalement, elle accepte et entre dans le château aux côtés notamment de Nolwenn Leroy, qui gagnera cette saison. Cette participation, Emma Daumas ne la regrette aucunement. Mais à tout juste 18 ans, l'expérience extrême fait l'effet d'une petite bombe dans sa vie.

Pendant trois mois, la jeune femme est plongée "dans un confinement doré". À la différence que ni elle, ni ses camarades n'ont accès à ce qu'il se passe au-dehors et qu'ils sont filmés 24/24h. Elle terminera demi-finaliste sous les yeux de 9 699 000 téléspectateurs réunis devant leur écran ce soir-là. "On ne pouvait pas sortir dans la rue sans émeute. C'était un moment très solitaire. La célébrité isole, les rapports humains ne sont plus fluides. C'est une expérience trop singulière pour y être préparée", relate l'artiste. Elle ajoute : "C'est important d'être solide. Le risque c'est de chercher la stabilité dans cette quête éperdue de reconnaissance."

Mais ce passage sur TF1 lui aura permis de chanter au côté de grands noms de la chanson : Ray Charles, Johnny Hallyday, Mariah Carey, Céline Dion. Mais surtout de faire la tournée Star Academy, "un moment de déconnexion avec le réel, hors du temps." Et aussi un tremplin qui lui fera décrocher un contrat avec Universal pour débuter sa carrière solo. Écoutant en boucle Nirvana, Avril Lavigne et Sum 41, Emma Daumas sortira son premier album très rock "Le Saut de l'ange" en 2003, contenant ce qui est sûrement son titre le plus connu : "Tu seras". Guitares électriques, manchette et veste en cuir, mèche rose dans sa chevelure or, la jeune chanteuse casse "l'image de la petite blonde en minijupe" affublée par le storytelling télévisuel. Le côté rebelle fonctionne. Le disque se vend à 250 000 exemplaires.

Un nouveau départ après Universal

Pour le public, Emma de la Star'Ac devient Emma Daumas. Elle s'affirme et sera même désignée en 2005 Révélation francophone aux NRJ Music Awards. Après un deuxième album encore teinté rock, elle décide d'injecter un peu plus de sa personnalité dans son troisième disque en se tournant vers ses premières amours : l'écriture et la composition. Mais aussi en amorçant un tournant plus folk : "Faire deux fois le même album, ça ne m'intéresse pas. Sauf que mon label change de direction et au moment où il a fallu défendre ce nouveau projet, ça n'a pas été fait." Le moment est vécu comme une trahison par la jeune artiste qui décide de ne plus jamais s'enfermer dans un "système qui n'accepte pas l'évolution". Son contrat avec le label se termine et ne se renouvelle pas.

Alors qu'Emma Daumas approche les trente ans, sa deuxième carrière démarre. Après avoir fait paraître un livre-disque pour enfants "Les Larmes de crocodiles", elle voyagera au Brésil pour déterminer ce qu'elle veut  vraiment pour ce nouveau départ. Sans maison de disque, sans manager, l'horizon est dégagé. Et cette fois, sa plume, sa voix et surtout sa liberté sont au centre des projets. Elle suit un stage intensif d'écriture chez Maxime Le Forestier pour se "donner la légitimité et la confiance" en tant qu'auteure-compositrice-interprète : "C'est comme si je renouais avec la jeune fille de 15 ans qui écrivait des chansons."

Elle croise ensuite la route de Danièle Molko, à la tête de la maison d'édition Abacaba et après la naissance de sa fille, commence un projet bidimensionnel. Elle sortira son roman "Supernova", l'histoire d'une jeune adolescente de province qui se lance dans le télécrochet mais pour qui les choses vont mal tourner. Au fil des pages, Emma Daumas mettra toute son expérience au profit du récit, en prenant du recul sur son propre vécu, laissant derrière elle ce chapitre de sa jeunesse. Après un E.P., elle devait aussi sortir en 2017 son album "Vivante". Tout était prêt mais Danièle Molko décède brutalement et le projet "n'a plus de sens."

"Vivante" laissera place à "L'Art des naufrages", album qui porte le nom de la dernière chanson envoyée à son agente disparue et qu'elle avait aimé. Sur le disque, douze titres sont tirés d'un spectacle présenté au théâtre du Chêne noir lors du Festival d'Avignon 2019. Douze titres autoproduits par le biais de l'association Les Enfants sauvages, créée par l'artiste villeneuvoise et Marie Ketele. Avec ce cinquième album, sorti en janvier 2021, Emma Daumas a retrouvé la scène et son public comme en septembre dernier à la salle nîmoise de Paloma. Elle lui doit aussi le prix coup de cœur de l'Académie Charles-Cros.

Marie Meunier

Important ! Cet article est un extrait de Objectif Gard, le magazine. Rendez-vous chez votre marchand de journaux pour acheter le dernier numéro, sorti ce vendredi matin. Découvrez le sommaire en cliquant sur le module ci-après :

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio