Actualités
Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 14.07.2023 - Marie Meunier - 3 min  - vu 460 fois

VILLENEUVE-LEZ-AVIGNON Une salle polyvalente bientôt transformée en dojo

salle polyvalente des hauts de villeneuve

Dans le cadre du dispositif 1 000 dojos, la salle polyvalente des Hauts de Villeneuve devrait être réaménagée en dojo à horizon 2024. 

- photo Marie Meunier

La salle polyvalente des Hauts de Villeneuve a été choisie pour être réaménagée en dojo. Le conseil municipal vient d'acter la convention de mise à disposition.  

En 2024, la France accueillera les Jeux Olympiques. L'État a initié un programme pour réaliser 5 000 équipements sportifs de proximité d'ici là. "Ce plan porté par l'Agence nationale du sport et les fédérations dispose d'un financement variant entre 50 % et 80 % des montants éligibles, dans la limite d'une enveloppe de 50 000 € par projet", a rapporté le conseiller municipal Jacques Pastourel, lors du conseil municipal de lundi soir. 

conseil municipal villeneuve-lez-avignon
Le conseil municipal de Villeneuve-lez-Avignon s'est tenu en mairie ce lundi 10 juillet, avec une vingtaine de points à l'ordre du jour. • photo Marie Meunier

Dans le cadre de ce programme, la Fédération française de judo a l'objectif d'ouvrir 1 000 dojos d'ici 2024. L'idée étant de les aménager dans des bâtiments déjà existants. Et la commune de Villeneuve-lez-Avignon a justement été approchée par la Fédération pour intégrer le dispositif. Après une grande réflexion et avoir étudié toutes les options, les élus de la commune ont saisi l'opportunité et leur choix de localisation s'est porté sur la salle polyvalente des hauts de Villeneuve qui devrait donc devenir un dojo dans les prochains mois. 

"Cette salle polyvalente devenait vétuste. Il était urgent d'y faire quelque chose"

Lundi, le conseil municipal a voté pour la signature de la convention de mise à disposition de la salle. Conclue pour une durée de 5 ans, elle va aussi permettre de développer la pratique du judo scolaire au sein des écoles Joseph-Lhermitte et Thomas-David, situées à proximité. Anne Daniel, élue d'opposition Villeneuve Sociale, écologique et solidaire, a félicité cette décision bénéficiant au judo club de Villeneuve, qui compte pas moins de 750 adhérents. Elle se demande néanmoins si le choix de la salle est pertinent alors que "les enfants de Joseph-Lhermitte s'y abritent les jours de pluie".

Florent Lemont, conseiller municipal du groupe Union citoyenne de Villeneuve, émet aussi quelques réserves : "J'ai l'impression que c'est une décision qui a été prise dans la rapidité car il y a une aubaine à saisir pour refaire un dojo. (...) C'est la seule salle polyvalente positionnée sur les Hauts de Villeneuve et elle est aussi utilisée pour les activités périscolaires. (...) N'est-il pas plus judicieux de revoir d'abord le positionnement sur le dojo au gymnase Jean-Alesi, à côté du lycée Jean-Vilar, pour sauvegarder la salle polyvalente des Hauts des Villeneuve dans ses fonctions actuelles ?"

La maire de Villeneuve-lez-Avignon, Pascale Bories, reconnaît : "Toutes les questions que vous posez, nous nous les sommes posées aussi. Mais il ne vous a pas échappé que cette salle polyvalente devenait vétuste. Il était urgent d'y faire quelque chose en termes de rénovation énergétique." Elle poursuit : "Outre la vétusté, cette salle polyvalente était presque étroite quand il y avait besoin d'accueillir beaucoup de personnes lors de réunions importantes. Le parking est également limité." La maire précise qu'une fois les travaux de la nouvelle cantine terminés, les écoliers de Joseph-Lhermitte pourront bénéficier d'une autre salle attenante. Quant au dojo du gymnase Alesi, il n'est pas adapté aux besoins de l'association de judo.

"On avait quand même cette épée de Damoclès au-dessus de la tête"

Justement pour le judo club de Villeneuve, ce nouveau dojo est une nouvelle rassurante et devrait garantir la continuité de l'association. Actuellement, les adhérents s'entraînent principalement au gymnase du Mourion "mais depuis un certain temps, on nous parle de le détruire et de le reconstruire, atteste Jérémy Buisson, directeur technique du judo club. Même si la mairie nous disait qu'ils ne nous laisseraient pas sans solution, on avait quand même cette épée de Damoclès au-dessus de la tête et on se demandait comment on allait faire quand les travaux démarreraient. On ne pouvait pas se permettre de bloquer l'association pendant un ou deux ans. Il y a plusieurs salariés (au total, 6 personnes rémunérées, NDLR).

Quand il a entendu parler du dispositif des 1 000 dojos par la fédération, Jérémy Buisson en a vite parlé à l'équipe municipale. Pas éligible au départ, la Ville de Villeneuve-lez-Avignon a finalement pu entrer dans le dispositif qui a été élargi. "Si le projet abouti correspond aux plans prévus, ce sera un superbe outil (...) Au Mourion actuellement, on souffre du froid l'hiver. Les petits le samedi à 9h, pieds nus, ils se gèlent", concède le directeur technique du judo club villeneuvois. 

Bien que le convention de mise à disposition qui sera signée avec la Fédération court sur cinq ans, la maire compte bien relocaliser définitivement les judokas dans cette salle des Hauts de Villeneuve : "On laissera le dojo ici mais à l'inverse, on pourra affecter à l'actuel gymnase une salle polyvalente digne de ce nom et qui bénéficiera d'une meilleure centralité, sera mieux desservie par les transports en commun et aura un plus grand parking." La première magistrate précise que des solutions de relogement ont été trouvées pour l'essentiel des associations qui utilisaient la salle polyvalente des Hauts de Villeneuve. La délibération a été adoptée en conseil municipal à la majorité avec seulement une abstention de l'élue Geneviève Lepage (groupe Villeneuve Sociale, écologique et solidaire). 

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio