Culture
Publié il y a 3 mois - Mise à jour le 28.11.2023 - François Desmeures - 2 min  - vu 190 fois

ALÈS Huit jours de cinéma contre les violences faites aux femmes

Léa Drucker et Denis Ménochet dans "Jusqu'à la garde"

- DR

L'association féministe alésienne Boucan propose son deuxième festival de cinéma, en partenariat avec le Cinéplanet. Avec le Césarisé "Jusqu'à la garde", une avant-première, ou la présence d'Alexandra Lamy pour son film "Touchées". Première séance ce mardi soir, clotûre mercredi 6 décembre. 

2021 - TF1 - "Touchées" réalisé par Alexandra LAMY
Les trois actrices de "Touchées" filmées, par Alexandra Lamy, au café des Arts, à Anduze • DR

Née dans la foulée du mouvement MeToo, l'association alésienne Boucan multiplie les rencontres, ateliers de sensibilisations aux droits des femmes et aux violences qu'elles subissent (relire ici). Pour la deuxième édition de leur festival de cinéma, les six créatrices de Boucan frappent fort avec une programmation où alternent découvertes et succès en salles. Un débat clot généralement la soirée. Demandez le programme (toutes les séances ont lieu au Cineplanet). 

Mardi 28 novembre, à 20h, ciné-débat en présence de Marie Artaud, psychologue : L'Amour et les forêts, avec Virginie Effira. À Noter que la place sera, ce soir-là, au prix de 10 € au lieu de 8 € pour toutes les autres séances, car 4 € seront reversés à l'association Soroptimist. 

"Dilili à Paris", de Michel Ocelot • DR

Mercredi 29 novembre, à 15h30, séance jeune public avec le film d'animation de Michel Ocelot, Dilili à Paris. Dans la foulée, atelier jeux dans le hall du cinéma, entre 18h et 19h30.

À 20h, le drame de Maria Schrader, She said, sur la révélation des agressions sexuelles dans le milieu du cinéma américain, point de départ de la vague MeToo. 

Léa Drucker et Denis Ménochet dans "Jusqu'à la garde" • DR

Jeudi 30 novembre, à 20h, au tour du César du meilleur film 2019, Jusqu'à la garde, avec deux acteurs magistraux : Léa Drucker (qui a reçu le César de la meilleure actrice pour ce rôle) et Denis Ménochet. Ensuite, débat en présence de Mélanie Lecomte, fondatrice de l'association Prendre son envol (soutien aux femmes victimes de violences conjguales) et de la permanence juridique de Boucan. 

Vendredi 1er décembre, à 20h, How to have sex, ou un trio de filles qui viennent fêter la fin de leur lycée dans une station méditerranéenne. 

"Les Filles d'Olfa", documentaire de Kaouther Ben Hania • DR

Samedi 2 décembre, à 16h, place à un documentaire hybride avec Les Filles d'Olfa, mère tunisienne dont les deux premières filles disparaissent et sont remplacées par des actrices. 

À 20h, en avant-première, Levante de Lillah Halla récit d'une prometteuse joueuse de volleyball de 17 ans qui tombe enceinte et souhaite se faire avorter, contre les fondamentalistes religieux. 

Diamche 3 décembre, à 18h, Touchées, long métrage partiellement tourné à Anduze. Un film en présence de la réalisatrice et locale de l'étape, Alexandra Lamy, qui participera au débat d'après-film. 

Lundi 4 décembre, à 20h, 24h à New York, drame de Vuk Lungulov-Klotz, où l'histoire d'une transitions sexuelle et de fantômes qui ressortent. Le débat aura lieu en présence du Planning familial d'Alès.

"Un amour impossible", de Catherine Corsini • DR

Mardi 5 décembre, à 20h, Un Amour impossible, de Catherine Corsini. Un amour passionnel dont naît un fils, élevé par sa mère, ballotté entre deux classes sociales. 

Enfin mercredi 6 décembre, à 20h, Les Tournesols sauvages, l'histoire d'une Catalane de 22 ans qui élève seule ses deux enfants. Un buffet de clôture de festival suivra le film. 

Programme complet à retrouver ici.

François Desmeures

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio