Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 20.08.2021 - thierry-allard - 2 min  - vu 325 fois

NÎMES La cavalière non-voyante Verity Smith compose un hymne pour les Jeux paralympiques

La cavalière et chanteuse franco-britannique installée à Nîmes Verity Smith sort une nouvelle version de son morceau Supersonic pour les Jeux paralympiques de Tokyo (DR)

Avec son association "Equiverity", la cavalière veut développer l'équithérapie dans les Ehpad et aussi amener sa chienne guide Luna au contact des personnes âgées. (DR)

La cavalière de dressage internationale franco-britannique installée à Nîmes depuis de longues années Verity Smith a deux passions : le cheval et la musique. Deux passions qu'elle allie aujourd’hui pour proposer une nouvelle version de son morceau Supersonic consacrée aux Jeux paralympiques de Tokyo, qui débutent ce mardi. 

Les Jeux paralympiques, Verity Smith aurait dû y être. La cavalière de dressage, non-voyante depuis l’adolescence, n’a pas pu concourir à Tokyo pour cause de « timing pas top », dit-elle. Son cheval de concours est décédé en 2019, et avec sa nouvelle jument, baptisée Daisy de Nîmes, elle n'a pas pu participer aux qualifications pour cause de covid, même si elle s’est entraînée avec l’équipe de France. Et pour parachever le tout, sa jument s’est blessée. Depuis, « elle va mieux, mais le sport équestre ce sont deux athlètes. » 

Pour autant, la cavalière/musicienne voulait apporter « (sa) contribution à Tokyo, quelque chose de positif en cette année très compliquée. » Elle a donc enregistré une nouvelle version de Supersonic, son hymne pour les JO 2016 enregistrée avec une équipe de musiciens nîmois, avec cette fois une coloration japonaise donnée notamment par des voix d’enfants. 

La musique compte une grande place dans la vie de la pétillante cavalière amoureuse de la cité des Antonin dont elle a fait « un tableau abstrait » qui ne quitte jamais son esprit. Par exemple, « en dressage, nous devons faire un freestyle en musique, et pour quelqu’un comme moi qui est musicienne et compositrice, c’est le mariage de mes deux passions, explique Verity Smith. Quand je suis sur un cheval en musique, je suis comme perdue dans la liberté et la beauté, c’est un cadeau pour moi qui ne voit pas. » 

Hors de la musique, la cavalière, qui concourt depuis vingt ans au plus haut niveau de sa discipline avec les valides, nourrit de grandes ambitions pour Paris 2024 : être présente à la fois aux Jeux olympiques et aux Jeux paralympiques avec Daisy de Nîmes. « C’est un grand rêve pour moi, je serais la première personne à faire les deux jeux dans le sport équestre », avance Verity Smith, qui ne se pose donc pas de limites. 

D’ailleurs, la Nîmoise l’affirme : « je connais déjà les paroles de la Marseillaise, je serai prête. » 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Tokyo Supersonic, par Verity Smith, est disponible sur toutes les plateformes. 

Thierry Allard

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio