Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 28.02.2024 - Propos recueillis par Abdel Samari - 3 min  - vu 895 fois

NÎMES MÉTROPOLE Joël Vincent, maire de Saint-Gervasy : "Je ne sais pas précisément pourquoi la délégation Culture m'a été retiré..."

Joël Vincent, maire de Saint-Gervasy

Joël Vincent, maire de Saint-Gervasy

- Photo : Coralie Mollaret

"Une grande déception de n'avoir pas pu faire plus et œuvrer jusqu'à la fin de ce mandat", explique Joël Vincent, maire de Saint-Gervasy et jusque-là délégué à la Culture à Nîmes métropole.

Joël Vincent, maire de Saint-Gervasy a eu la mauvaise surprise de découvrir lundi soir lors du Conseil communautaire de Nîmes métropole le retrait de sa délégation historique à la Culture. Il s'explique sur Objectif Gard.

Objectif Gard : Pourquoi selon vous, Nîmes métropole vous a retiré votre délégation Culture ?

Joël Vincent : Je ne sais pas précisément pourquoi la délégation "Culture" m'a été retiré... Les raisons invoquées sont "pour un nouvel élan" et "cela fait 20 ans que vous avez cette délégation..." Il faut savoir que le président a le droit de donner ou retirer une délégation quand il le souhaite. Il n'est pas obligé de justifier ses décisions. On peut donc imaginer diverses raisons. C'est peut-être parce que je ne suis pas assez dans la mouvance du président ?

Dans une précédente interview sur Objectif Gard, vous aviez expliqué avoir de l’ambition en matière de Culture dans l’Agglomération. Avez-vous eu les moyens pour mettre en œuvre vos projets ?

C'est vrai que depuis longtemps dans le cadre du projet culturel, des actions avaient été menées pour les bibliothèques-médiathèques du territoire, et une étude réalisée pour aider et structurer les écoles de musique. Petit à petit, elles ont été abandonnés pour réaliser des économies....  Cette année, nous prévoyions de les reprendre, nous étions en relation avec les communes... Je tenais particulièrement au développement de l'enseignement musical. L'engouement pour la musique à Nîmes justifiait cet objectif et en garantissait le succès. J'espère qu'il pourra être mené.

Nîmes métropole fait face à des difficultés financières depuis quelques années. La Culture a-t-elle été une variable d’ajustement ?

On ne peut pas dire que la Culture ait été une variable d'ajustement pour soulager les finances de l'Agglo. Son budget n'est pas assez conséquent ! Mais elle a participé à son niveau à l'effort commun demandé pour réaliser des économies. 

La création d’un conservatoire communal était dans les tuyaux en 2020. C’est définitivement enterré ?

C'est vrai qu'en 2020, la ville de Nîmes parlait de la construction d'un conservatoire. C'était donc un projet de la Ville. Je pense que c'est le type même d'équipement qui doit être construit par l'Agglomération, à côté de Paloma par exemple, mais encore faut-il valider la mise en place d'un enseignement musical communautaire. 

Qu’est-ce vous garderez de vos actions à Nîmes métropole ?

Je garderai le souvenir d'un travail collectif : les communes jouaient le jeu et participaient activement aux réunions. D'abord pour construire ce projet original consistant à développer la culture dans les différentes communes dont les plus petites. Ensuite pour mettre en place des évènements fédérateurs : festival de jazz, vendredis de l'Agglo, qui perdurent, concours "le printemps des auteurs", nouveau cirque... Je garderai aussi le souvenir de ma participation, à la conception, la construction et la mise en route de Paloma ! Je garderai encore le plaisir des rencontres avec des associations, des acteurs de la culture, des auteurs, des artistes, des passionnés de jazz ... Et celui de voir des petites communes mettre en place une programmation culturelle. Bref, je garderai un excellent souvenir, de la fierté bien sûr, mais aussi une grande déception de n'avoir pas pu faire plus et œuvrer jusqu'à la fin de ce mandat.

Maintenant que vous avez un peu plus de temps, comment souhaitez-vous mettre à profit votre expérience ?

J'aurai effectivement un peu plus de temps pour m'occuper de la mairie de Saint-Gervasy. Je suis très attaché à la démocratie locale et compte bien continuer à développer le village, avec l'aide de Nîmes métropole, pour que chacun y trouve les services qu'il attend. Je veillerai aussi à la réussite des animations culturelles, sportives ou festives qui peuvent créer une ambiance et un état d'esprit indispensables pour une qualité de vie appréciable et précieuse.

Propos recueillis par Abdel Samari

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio