Culture
Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 11.04.2022 - thierry-allard - 2 min  - vu 288 fois

PAYS D’UZÈS Une résidence artistique tout sauf économe

Avec Morgane et Florian Clerc, faire des frites devient un geste artistique (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La nouvelle résidence artistique de la Communauté de communes du Pays d’Uzès, soutenue par la Direction régionale des affaires culturelles, la Région et le Département, démarre en ce mois d’avril avec le duo ORAN et de l’art conceptuel. 

Une démarche qui pourrait être résumée par cette phrase de l’artiste allemand Joseph Beuys : « Chaque versant de l'activité humaine, même éplucher une pomme de terre, peut être une œuvre d'art, du moment que c'est un acte conscient. » Car cette résidence, conduite donc par le duo ORAN composé de Morgane et Florian Clerc, va se matérialiser concrètement pour le public par des ateliers… de confection de frites. 

Le duo d’artistes installé à Lille, qui s’intéresse notamment aux questions d’agriculture, d’alimentation ou encore de consommation, a pris sa domiciliation nordiste « comme un prétexte pour nous permettre de rencontrer des producteurs locaux pour nos matières premières, car des vrais consommables vont être utilisés, et ensuite le geste de faire des frites, d’éplucher, de découper et de cuire les patates en tant qu’action artistique », explique Morgane Clerc. 

La confection des frites, qui se déroulera ce samedi 16 avril à partir de 10 heures à la chapelle de la médiathèque d’Uzès, sera ouverte à tous, mais mieux vaudra venir muni d’un économe. L’atelier sera aussi « un prétexte à la discussion sur des sujets plus vastes et plus profonds, reprend l’artiste. Nous récoltons des données, et nous verrons comment les traduire. » 

Car le duo parle d’enquête pour qualifier sa démarche. « L’aspect artistique va se préciser au fur et à mesure », affirme Florian Clerc. « L’oeuvre sera le moment passé avec les personnes », ajoute Morgane Clerc. Il en restera des photos, dessins, peut-être un livre, un objet, une scénographie. Une collecte d’économes va aussi être organisée. 

Bref, une résidence artistique particulière, qui s’inscrit aussi « dans le cadre du Printemps du développement durable et du Programme alimentaire territorial », note Sandrine Pellegrino, en charge de l’action culturelle à la CCPU. Avec un pré-requis, l’implication des habitants du territoire, qui commence donc ce samedi ! 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

La résidence a démarré le 7 avril, se prolongera jusqu’au 20 avril puis du 2 au 11 juin à la chapelle de la médiathèque d’Uzès et sur le territoire.

Thierry Allard

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais