Culture
Publié il y a 26 jours - Mise à jour le 13.01.2023 - Corentin Migoule - 2 min  - vu 979 fois

URGENT Le label "capitale française de la culture 2024" échappe de peu à Alès Agglo

Capitale de la culture

Alès était en concurrence avec Bourg-en-Bresse et Montbéliard. (Photo Corentin Migoule)

Finaliste du label "capitale française de la culture 2024", Alès Agglo achève cette folle aventure à la deuxième place derrière Pays de Montbéliard, lauréat. Un coup dur que vient d'annoncer la ministre de la Culture à Christophe Rivenq.

En début d'année 2022, l'idée "complètement folle" de Christophe Rivenq, président d'Alès Agglomération, qui voyait en Alès une potentielle "capitale française de la culture 2024" en avait fait marrer plus d'un. Guidé par son éternel leitmotiv chipé à Mark Twain selon lequel "Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait", le premier adjoint de Max Roustan est allé au bout de sa démarche en déposant le dossier de candidature le 13 mai dernier.

Trois mois plus tard, Alès Agglo faisait partie des trois finalistes sélectionnés avec Bourg-en-Bresse et Pays de Montbéliard. Depuis, la collectivité alésienne était engagée dans une course haletante ponctuée de nombreuses démarches visant à générer un élan populaire, à l'image de la création du clip En avant (Alès) et du flashmob sur la place des Martyrs (revoir ici). 

Et puis, le 23 novembre dernier, embarquant avec lui une délégation d'acteurs culturels locaux, le président de l'Agglo avait été auditionné par le jury dans les locaux du Musée du Luxembourg, à Paris. L'annonce du nom du lauréat, générant une attente insoutenable, était initialement prévue "début décembre"

Capitale de la culture
Alès était en concurrence avec Bourg-en-Bresse et Montbéliard. (Photo Corentin Migoule)

Selon nos informations émanant du ministère de la Culture, elle a fini par arriver ce vendredi 13 janvier lorsque la victoire de Pays de Montbéliard, sacré "capitale française de la culture 2024", a été annoncée. Interrogé dans la foulée, Christophe Rivenq aurait appris ce coup dur et la deuxième place d'Alès Agglomération il y a quelques minutes par un appel de la ministre de la Culture Rima Abdul Malak en personne.

Avec dignité, celui qui s'était préparé à cette éventualité réagit : "Nous n'avons pas été retenu malgré l'immense travail, l'immense engouement autour de cette candidature. C'est une grande déception mais je vous rappelle que j'avais fixé comme objectif il y a plus d'un an d'être qualifié pour la finale de ce grand challenge. Cet objectif a été atteint. Nous n'avons pas gagné, mais pour autant nous n'avons pas perdu. Nous avons gagné bien plus que ce label. Nous avons gagné ce projet de territoire, coconstruit et porté par la population. Nous avons pu passer ce sentiment que la culture est un élément majeur de notre territoire."

Le patron de l'Agglo annonce toutefois que ce projet sera "partiellement mis en oeuvre" à travers des manifestations déjà programmées. La ministre l'aurait assuré qu'Alès Agglomération obtiendrait malgré tout "quelques subventions supplémentaires". Plus de réactions à venir. 

Les explications en vidéo de Christophe Rivenq :

Corentin Migoule

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais