Culture
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 13.11.2021 - marie-meunier - 4 min  - vu 248 fois

UZÈS "Génération atelier", un film sur le lycée et les métiers d'art dévoilé en avant-première

Sophie de Brabandere et Stéphanie Dubus ont réalisé un moyen-métrage documentaire au lycée polyvalent Charles-Gide d'Uzès. Elles ont suivi le quotidien et la formation aux métiers de l'artisanat de six élèves, notamment Aboubakar qui s'est spécialisé dans la taille de pierre. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Cette année encore, le réseau des bibliothèques du Pays d'Uzès participe au mois du film documentaire. Pour cette 22e édition, cinq films sélectionnés, cinq rencontres avec des réalisateurs, quatre expositions et quatre soirées au cinéma Capitole. 

La thématique pour cette année est intitulée "Entre leurs mains : éloge du savoir-faire des artisans". Déjà prévue en 2020, le contexte sanitaire avait empêché la tenue de la manifestation. À travers ces projections et ces expositions, le but est de mieux faire connaître au public la richesse et la diversité des métiers de l'art et de l'artisanat. Le sujet fait particulièrement écho à Uzès, ville d'implantation du lycée polyvalent Charles-Gide où sont enseignés les métiers du bois, du métal, de la pierre et du textile.

L'un des moments forts de cette édition du mois du film documentaire sera d'ailleurs la diffusion gratuite en avant-première de "Génération atelier", le jeudi 2 décembre à 18h30, au cinéma Capitole. Ce film documentaire de 25 minutes a été tourné durant une année au et en partenariat avec le lycée uzétien par Stéphanie Dubus et Sophie de Brabandere. On suit le quotidien et l'évolution de six élèves : Léon, ferronnier, monteur en bronze ; François et Solène, ébénistes ; Aboubakar et Maryama, tailleurs de pierre et Victor, sculpteur ornemaniste.

"C'est un sujet qui est mal présenté, qui est mal mis en valeur alors que c'est passionnant"

Au-delà de l'apprentissage, de la fierté d'avoir choisi l'artisanat, ce film raconte des histoires de vie, des personnalités. "Ce tournage m'a apporté plein de choses. Il m'a donné plus de motivation, plus l'envie de travailler, d'être plus précis", raconte Aboubakar, 19 ans, originaire de Guinée, passé depuis par les Compagnons et maintenant chez Laithier.

"Le film a pris de l'ampleur car on s'est terriblement attaché à ces personnages. On a eu beaucoup de plaisir à venir et à revenir à Uzès", raconte Sophie de Brabandere. Elle ajoute : "J'adore cette thématique car c'est un sujet qui est mal présenté, qui est mal mis en valeur alors que c'est passionnant." Produit par Tertulia productions, le film présente une approche très photographique pour montrer ces jeunes, ambassadeurs d'une génération qui montre que tout le monde n'est pas heureux derrière un bureau. Ce film serait ensuite utilisé dans une visée pédagogique à l'intérieur du lycée et sera aussi proposé dans plusieurs festivals.

Au programme du mois du film documentaire également :

"Tout feu tout flamme" en présence de la réalisatrice Célia Bertrand, le mardi 16 novembre à 18h30 au cinéma Le Capitole. Sorti en 2017, ce film de 51 minutes raconte le quotidien du ferronnier Pierre Basse, qui a travaillé avec Diego Giacometti, Garouste et Bonetti, Olivier Gagnère et d’autres noms du design. À 72 ans, il continue de travailler pour des galeries et des designers. À ses côtés, pas d'apprentis ou de successeurs mais son ancien patron de plus de 90 ans qui vient lui rendre visite tous les matins, juste pour humer à nouveau l'air de l'atelier... Le film avait été primé au Festival international du film des métiers d'art 2018 par le grand prix du public. Entrée : 4€.

"Yohen l’univers dans un bol" en présence du réalisateur Yannick Coutheron, jeudi 19 novembre à 19h, à la médiathèque de Saint-Quentin-la Poterie. Sorti en 2018, ce film de 72 minutes plonge le spectateur dans l'univers de Jean Girel, céramiste français incontournable particulièrement reconnu pour son travail inspiré par la céramique Song. Il décide de se lancer un nouveau défi : percer le mystère encore intact des magnifiques bols "Yohen Tenmoku" dont il ne reste plus que trois pièces dans le monde… Gratuit sur inscription au 04 28 70 13 34.

"Heart of glass", en présence du réalisateur Jérôme de Gerlache, mardi 23 novembre, à 18h30, au cinéma le Capitole. Ce film de 75 minutes, sorti en 2015, retrace l'histoire de Jeremy Maxwell Wintrebert qui a grandi entre la France, l’Afrique de l’Ouest et les États-Unis. Il découvre le métier de souffleur de verre à 19 ans et se forme auprès de plusieurs maîtres verriers. Une renaissance... Entrée : 4€.

"Le trésor d'Angoulême" en présence du réalisateur Gilles Coudert, mardi 30 novembre à 18h30 au cinéma Le Capitole. Sorti en 2016, ce film de 52 minutes, montre le trésor de la cathédrale d’Angoulême, commencé en 2008 et terminé en 2016. Une œuvre monumentale de l’artiste Jean-Michel Othoniel qui met en scène plus de 200 objets et sculptures liturgiques datant pour la plupart du XIXe siècle. Le trésor se déploie sur 200 m2 en trois salles et les objets de culte sont magnifiés dans cet écrin sur-mesure conçu par l’artiste. Entrée : 4€.

Les visiteurs pourront aussi découvrir l'exposition "Les Clandestins" à la chapelle de la médiathèque d'Uzès, visible jusqu'au 3 décembre. L'office culturel et la médiathèque de Saint-Quentin-la-Poterie proposent entre leurs murs aussi une exposition des plus beaux bols des céramiques et potiers du village. Aux médiathèques d'Uzès et de Montaren, les élèves du lycée Charles-Gide montrent aussi leurs réalisations jusqu'au 2 décembre.

Marie Meunier

Le programme complet de ce mois du film documentaire à retrouver en ligne en cliquant ici.

Marie Meunier

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais