Publié il y a 18 jours - Mise à jour le 09.05.2024 - Marie Meunier - 2 min  - vu 346 fois

UZÈS Patrick Timsit veut que le festival "Seuls en scène" devienne "incontournable"

patrick timsit

Patrick Timsit a lancé la deuxième édition du festival "Uzès Seuls en scène" ce mardi 7 mai.

- photo Marie Meunier

Ce mardi soir, la grande salle de l'Ombrière était pleine pour le premier spectacle du festival "Uzès Seuls en scène". Le directeur artistique, Patrick Timsit, a lancé cette 2e édition avec entrain et humour.

"Après la première édition qui a été un succès, vient maintenant la deuxième et il y aura la troisième et quatrième, je l'espère de tout cœur", lance en préambule au public Patrick Timsit qui est le directeur artistique du festival. Il poursuit : "L'objectif est que ce festival devienne un rendez-vous incontournable. Que quand on demande ce qu'on fait le week-end du 8 mai, on réponde : "je suis à Uzès"."

Patrick Timsit, au côté de Christophe Gervais, Claire Fita, Fabrice Verdier et Jean-Luc Chapon. • photo Marie Meunier

Cette deuxième édition "d'Uzès Seuls en scène" durera non pas trois mais cinq jours, et s'étendra donc jusqu'au 11 mai. La plupart des représentations affichent complet, il reste quelques places pour Sandra Colombo ce mercredi 8 mai, à 18h et pour Sofiane Chalal à 21h, jeudi 9 mai. "N'hésitez pas à parler autour de vous de ces jeunes artistes que l'on défend", insiste Patrick Timsit. Le spectacle de lancement avec le danseur François Alu était plein ce mardi soir. Patrick Timsit a aussi remercié tous les mécènes et partenaires "qui ont cru en ce festival". 

Lire aussi : UZÈS Le festival "Seuls en scène" démarre ce mardi 7 mai et dure cinq jours

"Ce festival est inscrit dans la politique culturelle du pays d'Uzès"

Patrick Timsit est le directeur artistique du festival "Uzès Seuls en scène". • photo Marie Meunier

À ses côtés, Jean-Luc Chapon, le maire d'Uzès, admet qu'au départ, il était dubitatif face au projet de festival de Patrick Timsit. "Mais aujourd'hui, on n'est plus du tout sceptique, ce festival est inscrit dans la politique culturelle du pays d'Uzès", lui adresse-t-il avec un sourire. Patrick Timsit a aussi remercié la Communauté de communes Pays d'Uzès (CCPU) qui finance le festival et met à disposition l'Ombrière. Fabrice Verdier, président de la CCPU, a aussi indiqué qu'il "était heureux et fier d'accueillir le festival à l'Ombrière. Il y a quelques années, avec Jean-Luc Chapon on était critiqué quand on a lancé ce projet de salle de spectacle disant que c'était trop grand pour le pays d'Uzès. Aujourd'hui, et c'est le cas ce soir, on est critiqué car on refuse des spectateurs car c'est trop petit. On réfléchit à une nouvelle configuration pour l'année prochaine mais l'Ombrière, ça fonctionne."

Nathalie, Éric, Thomas, Clary et leurs amis ont profité du village-festival avant le début du spectacle. • photo Marie Meunier

Enfin, Claire Fita, vice-présidente à la Culture à la Région, a insisté sur le fait que ce festival animé par "un directeur artistique extraordinaire, des élus investis, était un exemple en Occitanie". En plus, cette année, un village-festival a été installé devant l'Ombrière avec de quoi boire, se restaurer, et plusieurs food-trucks. "C'est la première fois que l'on vient. C'est très sympa, très beau et très agréable", attestent Nathalie, Éric, Thomas, Clary et leurs amis qui partagent une bière avant le début du spectacle. Plusieurs animations sont prévues durant les cinq jours que durent le festival.

Informations, tarifs : ombriere.fr/programmation/

Marie Meunier

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio