Publié il y a 1 an - Mise à jour le 08.02.2023 - Stéphanie Marin - 3 min  - vu 3455 fois

FAIT DU SOIR Rechercher un emploi autrement, deux Poulxois créent une nouvelle application

Space Monk

Emmanuel Gaudin, gérant de la société Sotraco à Beaucaire, a tendu la main à Théo Sauvagnac et Valentin Thomas pour les aider à créer leur application, Space Monk. 

- Photo : S.Ma

Associés à Emmanuel Gaudin, gérant de la société Sotraco à Beaucaire, Valentin Thomas et Théo Sauvagnac, âgés de 25 ans, ont créé l'application Space Monk qui permet aux personnes en recherche d'emploi, de stage (...), d'envoyer des candidatures spontanées aux entreprises référencées, soit plus de 2 millions. 

Pourquoi préciser que Valentin et Théo sont Poulxois ? Parce que cette commune située à proximité de Nîmes a une importance dans cette histoire. C'est là qu'une forte amitié est née entre les deux jeunes hommes, mais c'est aussi un des critères qui a fait que Valentin a décroché un contrat d'apprentissage dans la société Sotraco installée depuis 2018 dans la zone industrielle Domitia à Beaucaire. "Il avait envoyé une candidature spontanée. Quand j'ai vu qu'il était de Poulx, dont je suis moi-même, j'ai décidé de le prendre", raconte amusé Emmanuel Gaudin, gérant de Sotraco.

Ne plus attendre les offres d'emploi, se les créer

Amusé car l'étudiant en Master 2 Marketing et E-business a depuis fait ses preuves, à tel point que le jeune homme a décroché un CDI dans cette entreprise spécialisée dans les invendus de presse et de librairies. "Avant son arrivée, les ventes sur Internet étaient faibles. Dès sa première année, nous sommes passés à 12 000 commandes, 30 000 l'année d'après", souligne Emmanuel Gaudin. 

En marge de son travail, Valentin et son ami d'enfance, Théo, lui-même détenteur d'un Master 2 Marketing et Communication digitale, se lancent dans la création d'une application s'inspirant de leurs expériences personnelles sur le thème du marché de l'emploi. Un marché qui évolue. Les deux amis ont décidé de prendre le problème à l'envers et de miser sur la candidature spontanée. "Plutôt que d'attendre les offres d'emploi sur différentes plateformes et ainsi faire face à une forte concurrence, il s'agit de se créer cette offre", expliquent-ils.

Space Monk
L'application Space Monk a été lancée au mois de mai 2022. Le siège de la société est situé sur la zone insdustrielle Domitia à Beaucaire.

Et cela grâce à un outil digital nommé Space Monk, lancé au mois de mai 2022 et via lequel les personnes à la recherche d'un emploi, d'un stage, d'un contrat en alternance peuvent envoyer des candidatures spontanées aux entreprises référencées, en fonction du secteur d'activité, géographique etc. Il suffit pour cela de cliquer, des modèles de lettre de motivation sont disponibles et personnalisables au besoin. Les inscrits peuvent envoyer jusqu'à cinq candiatures par jour gratuitement, et verront si et quelle entreprise a ouvert le mail. Pour bénéficier d'autres options, plus de possibilités d'envoi, recevoir les coordonnées des entreprises ciblées etc, il faudra alors passer à un abonnement payant à partir de 7,99 €.

Pôle emploi, partenaire de Space Monk

Déjà 2 800 particuliers sont passés par cette application, mais pour Valentin et Théo, leur cible de base est les étudiants. Et pour leur permettre de profiter de cet outil, ils se sont rapprochés de nombreuses écoles supérieures, une vingtaine d'établissements en France, dont l'école des Mines à Alès, y ont adhéré. Les entreprises ne sont pas en reste. Avec Météor et Galiléo, deux produits fraîchement créés sur cette application, elles bénéficient d'une CVthèque composée de milliers de profils de candidats partout en France et d'un catalogue de société utile pour la prospection. "Petit à petit, on avance, on continue de développer l'application techniquement et en termes de communication", commente Valentin. Les entrepreneurs comptent désormais Pôle Emploi parmi leurs partenaires. Ils ont également récemment rencontré les équipes de la communauté de communes Beaucaire Terre d'Argence. 

Le siège social de la société est situé dans les locaux de Sotraco, dans la Z.I. Domitia à Beaucaire. Emmanuel Gaudin s'est d'ailleurs associé aux deux jeunes Poulxois. "Grâce à lui, nous avons échappé au démarchage des banques pour obtenir un prêt et pu ainsi développer plus rapidement l'application", insistent-ils. Un geste à la fois altruiste et égoïste concède le "business angel" : "Quand on trouve des perles pareilles, on fait tout pour les garder", conclut-il rieur.

Stéphanie Marin

Economie

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio