Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 07.06.2024 - Marie Meunier - 3 min  - vu 222 fois

GARD RHODANIEN Quels investissements à venir sur le territoire ces prochaines années ?

Jean-Christian Rey, président de l'Agglomération du Gard rhodanien, avec Vincent Champetier du Collectif. 

- photo Marie Meunier

Cette semaine, l'office des entreprises et Le Collectif ont présenté lors d'une soirée les projets d'investissements publics de plus de 20 000 € à venir dans le Gard rhodanien. Une trentaine de projets a été exposée aux entreprises du territoire, représentant plus de 25 millions d'euros pour 2024-2025. 

Les représentants d'entreprises locales et les acteurs du monde économique ont été conviés à cette soirée qui présente les projets d'investissements de plus de 20 000 € portés par les communes et l'Agglomération du Gard rhodanien. Au total, une trentaine de projets est annoncée pour les années à venir, représentant plus de 25 millions d'euros. Pour certains, les appels d'offres vont ouvrir et pourraient intéresser certaines boîtes locales susceptibles de postuler. Mais Jean-Christian Rey, le président de l'Agglomération du Gard rhodanien, le rappelle : "Tous les appels d'offres sont aussi en ligne." En clair, il signifie que toutes les entreprises peuvent les consulter, même celles qui n'étaient pas présentes à cette soirée de présentation. 

L'Agglomération projette notamment des travaux sur les réseaux d'eaux enterrés, eaux usées et eaux pluviales du secteur sud (Tresques, Connaux, Gaujac, Saint-Victor-la-Coste, Saint-Pons-la-Calm et Saint-Paul-les-Fonts). Le dossier de consultation des entreprises ouvre en ce mois de juin et le chantier devrait s'étendre sur deux ans pour 5,5 millions d'euros. Il y a aussi un projet à 200 000 € pour créer un forage en eau potable à Saint-Michel-d'Euzet afin de conforter la ressource, ainsi qu'un diagnostic patrimonial de l'hôtel de ville de Bagnols dans le cadre de la restructuration du musée. Côté économie, l'Agglomération du Gard rhodanien aimerait expérimenter un service de conciergerie inter-entreprises sur les zones de l'Euze et de Berret. Un marché à procédure adaptée doit être lancé prochainement pour un lancement prévu en fin d'année, pour un montant de 50 000 € par an sur trois ans. Cela permettrait aux salariés de bénéficier de services tels que le coordonnier, le pressing, s'occuper du contrôle technique...

Tour G2 bientôt démolie, peut-être un hôtel aux Cèdres ?

Jean-Yves Chapelet, le maire de Bagnols-sur-Cèze, a recensé à son tour les nombreux chantiers à venir sur sa commune. Il a cité entre autres le devenir de la piscine Guy-Coutel qui devrait évoluer jusqu'en 2027, mais aussi la restructuration des vestiaires et des locaux du stade Léo-Lagrange qui s'annoncent à 2,5 millions d'euros en plusieurs phases de déconstruction/construction. "Toute cette zone, au cœur des Escanaux, où se trouve aussi la Pyramide, est en plein changement", pointe le premier magistrat. Dans les valises, il a aussi la création d'une aire de jeux à Bourdilhan, la désimperméabilisation des cours d'école, la géothermie à l'école Freinet, l'aménagement de l'avenue Vigan-Braquet avec des pistes cyclables notamment...

À relire les travaux prévus à la piscine : BAGNOLS/CÈZE La piscine Guy-Coutel est ouverte aux baigneurs 

L'aménagement du PEM (pôle d'échanges multimodal) se poursuit, alors que celui de la porte des Escanaux se précise pour les années à venir. C'est l'espace en face Weldom, là où se dressait le bâtiment des Cèdres : "Il y a toute une phase de réaménagement qui fait partie du projet ANRU. (...) Une négociation a commencé avec un groupe pour amener un hôtel sur cette zone", indique Jean-Yves Chapelet. Est aussi prévue la démolition de la tour G2 et de la Mayre Nord de novembre 2024 à janvier 2025. À côté de la gare, toujours dans ce secteur, il y aussi le projet privé d'un centre commercial. 

Dans les autres communes du Gard rhodanien, plusieurs projets figurent au planning comme la construction d'une cantine bioclimatique à Connaux avec rénovation des locaux existants (1,9 million d'euros), aménagement d'une aire multisport et fitness sur la place du 19-Mars 1962 à Laudun-l'Ardoise (100 000 €), pose d'ombrières sur le parking des écoles Rollo (300 000 €), réalisation d'un parking à l'îlot Hôtel-Dieu à Pont-Saint-Esprit (1,4 million d'euros), élargissement de la rue des Capucins à Pont-Saint-Esprit (800 000 €)... Pour les entreprises, de nombreux marchés publics sont à prendre. 

La liste complète des appels d'offres est à retrouver sur le site de l'Agglomération en cliquant ici. 

L'Agglomération veut réduire son impact environnemental

L'Agglomération va s'engager dans les deux années à venir dans la mise en place d'un SPASER (Schéma de promotion des achats socialement et écologiquement responsable). "On va être beaucoup plus attentifs au développement durable dans nos consultations. On va mettre en œuvre davantage de critères. Par exemple, on va se tourner plutôt vers des matériaux recyclés, réemployés pour nos fournitures. On va demander à nos maîtres d'œuvres et consultants de réfléchir à construire avec des matériaux biosourcés. On posera des questions sur la politique environnementale du transport", liste Bérangère Bahègne du service "commande publique" à l'Agglomération. Elle ajoute : "Pour tous les travaux supérieurs à 90 000€, on mettra en œuvre une clause insertion. On obligera à réserver une partie du travail aux personnes éloignées de l'emploi. On va mettre aussi un critère lié au développement durable avec la prise en compte du changement climatique pour avoir plus de détails sur la gestion des déchets de chantier, les démarches RSE."

Marie Meunier

Economie

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio