Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 26.10.2023 - Sacha Virga - 2 min  - vu 1851 fois

NÎMES Trois classes de CM2 de l'école Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle vont découvrir l'Irlande

Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle

Trois classes de l'école Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle vont découvrir l'Irlande

- Droits réservés

Dans le cadre d'un voyage éducatif et culturel, 72 élèves de l'école Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle auront la chance de découvrir la beauté et le charme de l'Irlande. Pour faire baisser le coût du voyage, les enseignants et la direction sont à la recherche de financements.

Qui n'a jamais rêvé de voyager avec ses copains et copines de classe ? C'est le privilège que vont avoir 72 écoliers de CM2 de l'école Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle. Au programme sur une semaine : découverte d'une ferme et de ses traditions, apprendre les danses et le folklore du pays, s'occuper de chèvres, visites de musées dans le centre de Dublin et bien d'autres surprises. Un séjour qui devrait totalement dépayser ces jeunes qui n'ont pas tous la possibilité de partir à l'étranger. Céline Bedos, enseignante de CM2 dans l'établissement, justifie le choix de la destination : "L'Irlande reste accessible pour cette tranche d'âge au vu des activités culturelles que l'on peut y trouver. Au niveau du prix, c'est raisonnable pour un projet linguistique. Et cerise sur le gâteau, notre intervenant en anglais est Irlandais, il partage avec beaucoup de talent sa culture", explique-t-elle.

Mais avant tout, soulignons le fait que c'est peu commun de proposer un voyage scolaire à l'étranger pour des enfants de cet âge. Cela est possible grâce à la mise en place de 3h d'enseignement bilingue par semaine. "Le projet est né parce qu'on s'est aperçu que dans certains collèges avec lesquels on travaille, le niveau d'anglais était relativement bas. Il y a des grosses discriminations dans les familles, certains sont billingues et d'autres non", affirme Sylvain Chouzenoux, chef d'établissement de l'école. Une idée qui permet à ces jeunes de s'ouvrir culturellement parlant et de découvrir une nouvelle civilisation. Le directeur explique aussi que la maitrise de l'anglais est devenue primordiale dans notre société et que son apprentissage doit se faire le plus tôt possible.

Un prix plutôt bas et "négociable"

Après un premier devis, le voyage devrait coûter 599 euros par enfant, après une participation de la part de l'Association des parents d'élèves (APE) à hauteur de 20 euros par jeune. Pour diminuer encore plus la facture, l'école a eu l'idée de solliciter la plateforme participative "La Trousse à projet", un groupement d'intérêt public français créé en 2017 visant à encourager la mise en place de projets pédagogiques et éducatifs. Ainsi, particuliers et entreprises peuvent aider au financement du voyage en offrant un don défiscalisable d'au moins 60 %. Un premier palier de 2 500 euros doit être atteint pour que les jeunes bénéficient d'une réduction supplémentaire du coût total du voyage. Dans le cas où cette somme ne serait pas obtenue, l'argent sera redistribué aux donateurs et l'école ne percevrait rien. 

Pour accentuer le niveau déjà très poussé des jeunes, l'école aimerait mettre en place un partenariat avec une école de Dublin pour une immersion dans les classes irlandaises au moment du voyage. La création d'une salle de visioconférence pour discuter avec les jeunes irlandais à distance par petits groupes, est également dans les papiers de l'établissement nîmois.

Pour aider ces jeunes enfants : https://trousseaprojets.fr/projet/7128-en-cm2-on-part-en-irlande

Sacha Virga

Éducation

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio