Publié il y a 1 an - Mise à jour le 20.03.2023 - Boris De la Cruz - 1 min  - vu 1013 fois

ALÈS/SAINT-AMBROIX Cocktails Molotov sur la caserne de gendarmerie : "Il ne voulait tuer personne"

Prolongation de garde à vue pour l'homme qui a jeté des cocktails Molotov sur la gendarmerie

L'homme interpellé hier après avoir jeté des cocktails Molotov sur une caserne de gendarmerie est en prolongation de garde à vue. 

Un homme est en prolongation de garde à vue, ce lundi après-midi, après avoir lancé plusieurs cocktails Molotov sur la caserne de gendarmerie de Saint-Ambroix, dimanche midi. Il a été rapidement appréhendé alors qu'il avait encore en sa possession une vingtaine d'engins incendiaires. Cet homme devrait voir un psychiatre dans la soirée. En attendant, il a indiqué aux enquêteurs "qu'il ne voulait tuer personne".

 "Il tient des propos décousus et assez incohérents. Il mélange son geste avec la situation actuelle, mais sans le relier vraiment au contexte social du pays", indique la même source. Il pourrait y avoir une requalification des faits criminels en faits délictuels, la procédure pourrait ainsi passer de "tentative de meurtre sur une personne dépositaire de l'autorité publique", en "violences sur personne dépositaire de l'autorité publique" et "dégradation et destruction par incendie", estime le procureur d'Alès.

À ce stade, le procureur François Schneider étudie une éventuelle comparution immédiate. La perquisition au domicile du suspect n'a rien apporté de significatif aux enquêteurs de la SR de Nîmes en charge des investigations. Les dégradations sont légères et il n'y a pas eu de blessé chez les miliaires qui restent fortement choqués par ce geste. Le mis en cause, habitant d'une commune proche de Saint-Ambroix, était inconnu de la justice jusqu'à son interpellation d'hier.  

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio