Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 18.11.2020 - boris-de-la-cruz - 1 min  - vu 954 fois

ASSISES La nonagénaire blessée par balle alors qu'elle dormait

Palais de justice de Nîmes (photo Norman Jardin)

Un homme, âgé de 55 ans, se retrouve à partir de ce mercredi devant la cour d'assises du Gard, pour "une tentative de meurtre" survenue le 7 novembre 2017 dans une petite villa située sur la commune de Saint-Siffret, près d'Uzès.

La victime, âgé de 91 ans, vivait seule. Cette retraitée de l'enseignement avait été professeure de philosophie à la faculté de la Sorbonne à Paris. La vieille dame avait été grièvement blessée lors des tirs nocturnes. Elle avait été atteinte dans son lit. Elle est décédée deux ans après cette agression. C'est la Section de recherches de Nîmes qui avait mené l'enquête et qui avait confondu plusieurs suspects, tous des proches de la victime.

Un accusé a été arrêté quelques mois après le drame. Ce dernier a rapidement avoué sa participation et être l'auteur des tirs. L'épouse de cet homme, (la nièce de la victime), mais aussi des enfants du couple seront également jugés par la cour d'assises du Gard pour "abstention volontaire d'empêcher un crime ou un délit contre l'intégrité d'une personne".

La nonagénaire n’avait pas d’enfant et son héritière était sa nièce. Une proche qui aurait lorgné sur l'héritage et qui a déjà été condamnée pour des escroqueries sur sa vieille tante. Le verdict est attendu vendredi.

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio