Faits Divers
Publié il y a 10 mois - Mise à jour le 06.01.2022 - boris-de-la-cruz - 1 min  - vu 2853 fois

NÎMES Arrêté il y a un mois après 10 agressions dans les rues, il est libéré cette semaine

(Photo d'illustration : Anthony Maurin)

Un adolescent âgé de 16 ans, interpellé début décembre par la Sûreté départementale de Nîmes, avait été écroué après une série d'agressions dans les rues du centre-ville de Nîmes. Il a été placé sous contrôle judiciaire ce lundi 3 janvier par le tribunal pour enfants après un mois de détention provisoire. 

Il a comparu en début de semaine devant la juridiction pour mineurs, mais il n'a pas pu être jugé sur le fond pour un problème de procédure... Il comparaîtra donc en audience dite de sanction en juin prochain. Mais en attendant, il ne peut pas faire l'objet d'une prolongation de détention provisoire au-delà d'un mois. C'est la réforme de la justice pénale des mineurs entrée en vigueur il y a quelques mois qui oblige à un seul mois au maximum de détention provisoire en matière de délit. Donc concrètement ce garçon, connu pour des infractions similaires en Guyane d'où il est originaire et incarcéré depuis un mois pour les 10 agressions nîmoises survenus entre octobre et novembre 2020, a été libéré et placé sous contrôle judiciaire.

Il avait été repéré à une dizaine de reprise sur des vols avec violences près de l'Esplanade Charles-De-Gaulle. Il s'en prenait à des collégiens, des personnes âgées ou des femmes surtout près de la gare de Nîmes qui était son terrain de chasse pour voler des portables ou des sacs à mains. 

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais