Publié il y a 22 jours - Mise à jour le 07.05.2024 - Louis Valat - 2 min  - vu 429 fois

ALÈS Derniers préparatifs avant le coup d'envoi de la 33e feria de l'Ascension

À la veille de la traditionnelle feria de l'Ascension dans la capitale des Cévennes, du 8 au 12 mai, Objectif Gard a arpenté les rues alésiennes pour observer les derniers préparatifs des petites mains, malgré les averses.

L'excitation se ressent déjà dans les artères de la sous-préfecture gardoise, à quelques heures seulement de l'inauguration de la 33e édition de la feria de l'Ascension. La ville d'Alès s'apprête à accueillir une foule estimée entre 250 000 et 450 000 fervents en son centre historique. Et pour cette édition 2024, les organisateurs ont une nouvelle fois mis les bouchées doubles pour offrir aux Alésiens un programme riche en couleurs, en traditions et comme toujours, en émotions.

Les derniers stocks arrivent.  • Photo Louis Valat

Les toutes dernières vérifications

Dans les rues d'Alès et sur les différentes places, c'est la course. "Tu peux venir m'aider ?", pouvait-on facilement entendre de part et d'autre des bodegas. Sous les derniers coups de marteau et de balai, les tables et les diverses scènes prenaient forme. Depuis plusieurs jours déjà, la capitale des Cévennes se prépare méticuleusement à accueillir la feria.

Au restaurant Le Ricochet, deux employées s'affairaient à donner les derniers coups de balai au store extérieur, perchées sur des chaises • Photo Louis Valat

"Nous sommes sur le pied de guerre depuis dimanche matin, 8 heures", témoignent les gérants du Louis-Blanc, établissement situé sur le boulevard éponyme. Nous étions une équipe de quatre gaillards, tous bien organisés pendant plus de 48 heures." Cet après-midi, la bodega du Louis-Blanc a réalisé ses derniers tests de la sono, la réception des stocks. Le tout dans l'attente de l'inspection de sécurité. Sous la direction du sous-préfet Émile Soumbo, la commission comprenant des inspecteurs, des représentants de la police, de la gendarmerie et des pompiers, a entamé sa visite d'Alès vers 13h30. Leur mission est d'évaluer et approuver - ou non - la conformité des installations des bodegas aux normes de sécurité.

Vérification des machines. Ici, de la friteuse. • Photo Louis Valat

Tandis que les responsables des bodegas n'ont qu'une seule hâte : "démarrer la fête", nombreux d'entre eux craignent que la pluie vienne la gâcher. Et pour cause. Alors que ce mardi 7 mai débutait sous un ciel radieux, des nuages ont finalement déversé plusieurs légères averses dans l'après-midi. En revanche, selon les prévisions de Météo France, le soleil devrait être au rendez-vous de mercredi à samedi, avec des températures atteignant environ 23 degrés dans l'après-midi de demain. 

Après la pluie, l'heure est au nettoyage. • Photo Louis Valat

Louis Valat

Alès-Cévennes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio