Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 23.02.2024 - Thierry Allard - 2 min  - vu 152 fois

BAGNOLS/CÈZE Les « Quartiers d’hiver » ont animé les vacances scolaires

Ce jeudi après-midi, sur les ateliers de "Quartiers d'hiver" à Bagnols

- Photo : Thierry Allard

Le sous-préfet Mathias Nieps était à Bagnols ce jeudi après-midi, pour visiter les différents ateliers proposés aux jeunes, notamment issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Après une première édition lors de la deuxième semaine des vacances de Noël, le dispositif des « Quartiers d’hiver », financé par les services de l’État, a de nouveau été décliné lors de la deuxième semaine des vacances de février. Cette déclinaison des « Quartiers d’été » poursuit le même objectif : « ce dispositif de la politique de la ville met des moyens supplémentaires pour répondre à l’absence d’activités pour les enfants des quartiers pendant les vacances scolaires », explique Mathias Nieps.

Ce jeudi après-midi, sur les ateliers de "Quartiers d'hiver" à Bagnols • Photo : Thierry Allard

Deux volets : l’aide au départ en séjour, qui a permis par exemple d’envoyer sept jeunes bagnolais à Londres avec le centre social Mosaïque en Cèze, et l’aide à l’accompagnement des activités sur place avec le soutien de la ville. Une ville qui a joué le jeu : « L’enveloppe est de 125 000 euros pour le Gard, dont 35 000 euros pour Bagnols », précise le sous-préfet. Ce jeudi, 70 jeunes bagnolais ont pu participer à des activités sportives : basket, rugby, football, mais aussi tennis de table, jeux-vidéo, atelier de confection de médailles en biscuits.

Ce jeudi après-midi, sur les ateliers de "Quartiers d'hiver" à Bagnols • Photo : Thierry Allard

Le tout rendu aussi possible car « on s’appuie énormément sur nos associations, qui se mobilisent pour faire découvrir leurs sports », affirme Jean-Yves Chapelet. En janvier dernier, les jeunes bagnolais ont même pu partir une journée au ski avec le SCBM, l’occasion de nouer « une relation intergénérationnelle et interculturelle intéressante », rajoute le maire. Mathias Nieps souligne au passage « la mixité » des activités, sauf pour le football. La volonté du FC Bagnols-Pont de monter une section féminine prochainement pourrait y remédier à l’avenir.

De quoi « ouvrir des possibilités, certaines choses ne se feraient pas du tout », reprend le sous-préfet en évoquant le ski. Dans l’ensemble, « la philosophie du dispositif est bien respectée ici, aussi car la ville nous suit et met des moyens », salue-t-il. Une manière d’évoquer le travail conjoint de la ville et des services de l’État. « Nous en avons profité pour faire le tour des infrastructures sur lesquelles l’État est venu financer, comme le stade, note Mathias Nieps. Nous travaillons beaucoup sur ces dossiers avec la ville de Bagnols, et nous avons des moyens supplémentaires avec la dotation politique de la ville, notamment pour les infrastructures sportives. »

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio