Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 24.06.2021 - marie-meunier - 2 min  - vu 315 fois

DÉPARTEMENTALES À Uzès, Denis Bouad et Bérengère Noguier entrevoient un second tour "serein" mais ne lâchent rien

Bérengère Noguier et Denis Bouad ont été élus ce soir sur le canton d'Uzès. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Sur le canton d'Uzès, le binôme sortant de la majorité départementale Denis Bouad/Bérengère Noguier est arrivé en tête du premier tour avec 45,72% des voix. Soit 19 points devant le duo Rassemblement national composé de Patrice Adam/ Mireille Ribanier (26,38%).
"On fait un premier tour relativement bien placés, on est en tête dans quasiment tous les villages sauf Saint-Siffret et Saint-Victor-des-Oules. À Uzès, on a fait environ 41% des voix. Tout ça laisse espérer un second tour serein", introduit Denis Bouad. L'implantation et l'aura de l'ancien président du Département, maintenant sénateur, y ont sûrement contribué. Tout comme le "travail de terrain" mené depuis six ans, avec sa binôme.
Mais ce dernier encourage vivement les électeurs à se mobiliser et à ne pas penser que les jeux sont déjà faits pour le duo sortant. Pour Denis Bouad, les professions de foi des candidats RN "n'ont rien à voir avec les compétences du Département". Il réaffirme son soutien "aux candidats du second tour, qu'ils soient de Droite ou de Gauche, qui se présentent contre le RN, qui n'apportera rien au Département".
Pour mobiliser l'électorat, le binôme sortant compte encore faire du terrain, aller sur les marchés, distribuer leur profession de foi... Mais malgré le contexte sanitaire plus clément, la campagne est encore contrainte. "Il va falloir travailler à l'avenir pour inciter les citoyens à se rendre aux urnes, et notamment la jeunesse. Je pense qu'il faut sensibiliser les élèves dans les collèges, pour leur expliquer et leur donner goût à l'expérience de la décision. On a pour projet de créer un conseil départemental des jeunes, un peu à l'image des conseils municipaux des jeunes", détaille Bérengère Noguier.
Il reste quelques jours avant dimanche et le binôme ne compte pas relâcher ses efforts. Mais il part plus confortablement qu'en 2015 où il avait marqué 14 points de moins et s'était placé derrière le RN au premier tour. À l'issue de ce premier tour des départementales 2021, il y aura 14 duels entre la Gauche et le RN dans le Gard. Sauf grosse surprise, la Gauche devrait sortir donc renforcée de ce scrutin et détenir une majorité et non plus une majorité relative avec la Droite, comme c'était le cas pendant les six dernières années.
Marie Meunier

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio