Bagnols-Uzès
Publié il y a 21 jours - Mise à jour le 17.11.2022 - Marie Meunier - 4 min  - vu 538 fois

FAIT DU SOIR Maman, maîtresse d'école et humoriste... Bénédicte Bousquet prouve que c'est possible

Elle sera à Connaux, son village natal, ce vendredi soir à l'occasion de la première édition du festival d'humour de la commune
Bénédicte Bousquet

Bénédicte Bousquet a joué son nouveau spectacle "Hors classe !" une cinquantaine de fois.

- photo Jean-Michel Rebilly

Jeune, Bénédicte Bousquet pratiquait la gymnastique. Pas vraiment à l'aise dans son justaucorps, trop moulant à ses yeux, elle redoutait les spectacles de fin d'année qui se déroulaient toujours à la salle des fêtes de Connaux. Près de trente ans plus tard, l'enfant du pays revient dans cette salle, à l'aise dans ses baskets pour jouer son nouveau spectacle "Hors classe". Portrait.

Professeure en maternelle, maman et humoriste. Bénédicte Bousquet jongle entre les casquettes. Mais avec une bonne organisation, elle parvient à tout concilier. Énergique, sympathique et désopilante, la Gardoise ne se prédestinait pourtant pas vraiment à la scène. Jusqu'à ses 14 ans, elle a habité à Connaux, avant de déménager à Laudun-L'Ardoise. Son père assiste le professeur de sciences naturelles au lycée Gérard-Philipe de Bagnols-sur-Cèze : "On allait souvent acheter de la cervelle, des yeux de moutons, des souris... C'était l'époque des dissections bien gores", se remémore-t-elle en riant. Sa mère, elle, était enseignante à Laudun. 

Bénédicte Bousquet
Bénédicte Bousquet a joué son nouveau spectacle "Hors classe !" une cinquantaine de fois. • photo Jean-Michel Rebilly

Pas vraiment inspirée après le bac, Bénédicte Bousquet se retrouve en fac d'Espagnol à l'université d'Avignon. Au grand désarroi de ses professeurs qui la voyaient déjà à Sciences po ou en prépa littéraire. Elle finit par aller en IUFM (Institut universitaire de formation des maîtres) et devient maîtresse d'école. "Ce n'était pas une vocation, je voulais être avocate ou journaliste. Mais c'est sans regret, je ne sais pas si j'aurais pu aimer autant un autre métier", assure-t-elle. Aujourd'hui, cela fait 25 ans qu'elle enseigne en école primaire, dont 17 années dans le même établissement à Orange (Vaucluse). 

Tout est parti d'une parodie de "La Reine des neiges"

Entre temps, elle s'est installée à Mondragon et est devenue maman d'Amaury (15 ans) et Augustin (bientôt 25 ans) : "À l'époque, je m'étais dit qu'être maman allait être facile vu que je suis toujours en contact avec des enfants. Mais pas du tout. Il y a des moments de solitude où on se demande si on fait pas assez, si on fait trop. J'ai beaucoup cogité." Et elle continue de réfléchir face à l'attitude de ses fils un peu "laxiste propre à toute une génération", ce qui lui a inspiré quelques sketchs dans son nouveau spectacle. Heureusement, la caricature les rend complètement MDR ("morts de rire").

Tout a commencé en salle de repos de l'école. Bénédicte Bousquet imagine une parodie de "La Reine des neiges" qu'elle chante à ses collègues, escalffés. Elle imite aussi la directrice, un parent d'élève en colère, la succession de passages aux toilettes des élèves pendant la matinée... Durant un repas de fin d'année, elle déroule même un spectacle à moitié écrit, à moitié improvisé où elle raconte notamment une sortie au centre aquatique qui tourne mal. 

"Ça m'a mis un petit caillou dans la tête. J'ai lancé une cagnotte en ligne qui m'a permis en 2017 de faire mon premier festival OFF d'Avignon", relate-t-elle. Son spectacle "D'école et moi" fait salle pleine à chaque représentation. L'effet curiosité et le bouche-à-oreille fonctionnent, les premiers articles élogieux paraissent, Bénédicte rencontre son metteur en scène, Mathieu Olivier. Elle participe au festival en 2018 et en 2019. En 2019, elle s'envole pour les planches de Cayenne, en Guyane, où ses affiches sont placardées en 4X3 dans la ville. En 2020, elle fera même la première partie de Sellig, au Zenith de Montpellier. Il est grand temps de transformer l'essai avec un deuxième spectacle.

Son papa sera dans la salle à Connaux

"Pendant le premier spectacle, on me voit essentiellement dans ma posture de maîtresse. Pour le deuxième, je voulais rester dans cet univers mais aussi montrer que je sais rire d'autre chose, explique la Gardoise. Cela va de la sortie scolaire au zoo où je perds patience à mes déboires pour entretenir ma piscine. Elle n'est jamais bleue comme celle des autres..."

Elle parvient à dédramatiser les petits problèmes du quotidien grâce à l'humour. Elle rebondit : "À l'école, on a 21 petits qui vont à la sieste. Ce sont 21 paires de chaussures que l'on doit remettre, que des Adidas ou des Nike. Alors il n'y a pas une semaine où des parents ne nous font pas remarquer que l'on s'est trompé de baskets, parfois avec plusieurs pointures d'écart. Je leur réponds : "Tant qu'on échange pas les slips...""

Bénédicte Bousquet a joué son nouveau spectacle une cinquantaine de fois en un an. Son calendrier est plein jusqu'à juillet 2023. Ce vendredi 18 novembre, à 21h, elle jouera au centre Lucien-Laville de Connaux. Son père, qui ne peut d'habitude pas se déplacer, sera dans le public et verra son nouveau one-woman-show pour la première fois. Une présence que sa fille redoute un peu mais qui devrait donner encore une autre dimension à cette représentation. 

La municipalité de Connaux organise son premier festival d'humour

Les vendredi 18 et samedi 19 novembre, la mairie de Connaux organisera son premier festival de l'humour, au centre Lucien-Laville. Il est d'ores et déjà possible de réserver ses places. Le 18 novembre, à 21h, c'est Bénédicte Bousquet qui ouvrira le bal avec son one-woman-show "Hors classe !" La "maîtresse pas comme les autres", originaire du Gard rhodanien, revient secouer l'école avec ce nouveau spectacle où elle parle de son quotidien d'enseignante et de maman (tarif adulte : 12 €, enfant : 8 €). Le lendemain, place à Rémi Marceau, imitateur à Rire et Chansons, qui refera l'info sur scène (tarif adulte : 15 €, enfant : 10 €). Réservation auprès de la mairie de Connaux sur place ou en appelant le 04 66 82 00 12. Paiement en chèque ou espèce (en prévoyant l'appoint).

Marie Meunier

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais