Publié il y a 1 an - Mise à jour le 16.03.2023 - Thierry Allard - 3 min  - vu 491 fois

LAUDUN-L’ARDOISE Vers un budget « prudent » pour 2023

Le débat d’orientations budgétaires de la commune de Laudun-l’Ardoise s’est déroulé ce mardi soir. Et, dans un contexte financer tendu, « on est dans la prudence », affirme le maire Yves Cazorla, face à une opposition qui l’accuse de l’être trop, prudent.

« Heureusement que notre budget est bien tenu », affirme le maire, face à une hausse estimée à 647 000 euros des coûts de l’énergie, et ce alors que la commune dégage encore des excédents budgétaires. Des excédents largement justifiés par la baisse des annuités de la dette, qui sont passées d’1,8 million d’euros en 2018 à 600 000 euros en 2022.

Au niveau des investissements, 1,6 million d’euros ont été dépensés en 2022, pour aménager le tourne à gauche à Suc et Pradelle (272 000 euros), les restaurations d’urgence à l’église Notre-Dame-la-Neuve (221 000 euros), l’installation de climatisations et de pompes à chaleur dans les écoles (96 000 euros), entre autres. Restent à réaliser des études d’urbanisme dont la révision du Plan local d’urbanisme (PLU) pour 88 000 euros, la reconstruction du mur de soutènement de la rue Ader pour 143 000 euros, les travaux de cette même rue pour 130 000 euros et ceux de la rue Jean-Vilar pour 262 000 euros.

Au rayon des investissements de 2023, la première adjointe Manon Crousier évoquera, entre autres, la première phase des travaux de la rue de Boulogne, la deuxième phase de celle de Jean-Vilar, une étude pour l’implantation d’une école, une autre de réhabilitation de la maison d’Albert André, pour laquelle « des travaux seront lancés en 2024/2025, annonce Manon Crousier. La commune empruntera afin de financer ces travaux à hauteur du legs (de Jacqueline Bret-André, NDLR) et des intérêts perçus par la commune et utilisés en fonctionnement entre 2014 et 2017, soit 583 205,51 euros. » Figurent aussi dans les investissements de l’année à venir la rénovation énergétique des bâtiments communaux et de l’éclairage public, l’évaluation de la deuxième phase des travaux de l’église et la révision générale du PLU.

Autant d’investissements que la commune espère faire « en fonction de notre situation financière », avance le maire, qui compte bien solliciter le Fonds vert de l’État pour l’aider. « 2023 sera une année difficile », avance-t-il.

« Une soupe déjà bien tiède »

L’ancien maire Philippe Pecout sera le premier à s’exprimer dans l’opposition, pour évoquer la bonne tenue des finances communales, et la justifier par le fait que « quand on capitalise sans rien faire, ça rapporte de l’argent. Rien n’est utilisé pour la population. » Estimant que les projets présentés pour 2023 avaient un air de déjà-vu, Philippe Pecout les qualifiera de « soupe déjà bien tiède » et de « petits ajustements, si ça vous contente, tant mieux, en tout cas la population est déçue, pas contente, car rien ne se produit. »

Suivra l’ancien premier-adjoint Patrick Pannetier, qui rappellera la hausse de la taxe foncière l’année passée pour la relier à la bonne santé des finances communales et s’en prendra lui aussi à « la prudence », celle qui, d’après lui, « amène à ne rien faire : là, vous maîtrisez », lancera-t-il au maire. Face à ces accusations d’immobilisme, Yves Cazorla affirmera que la commune investissait « beaucoup plus que ce qui a été fait jusque là », et que globalement, « on se débrouille pas trop mal. » Concernant la hausse du foncier que Patrick Pannetier a relié aux excédents, « vous ne comprenez pas comment fonctionne un budget », tranchera le maire en direction de son ex-premier adjoint.

Après quelques escarmouches habituelles entre les deux hommes, Laetitia Guyon-Roudil estimera que « la voirie, c’est de l’entretien courant, pour moi l’investissement c’est par exemple de construire une école. » « La voirie, ce n’est pas nous qui la classons en investissement, c’est de la comptabilité », lui répondra le maire. Prochaine étape, le vote du budget primitif.

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio