Publié il y a 1 an - Mise à jour le 11.02.2023 - Thierry Allard - 2 min  - vu 1724 fois

MONTFAUCON Avec ses nouveaux formats, le village cartonne sur les réseaux sociaux

Capture d'écran d'une vidéo

- DR

Depuis quelques semaines, le village de Montfaucon, 1 500 habitants, cartonne sur Facebook et TikTok. Son secret ? Des nouveaux formats vidéo que le village est le premier à utiliser.

Ici, on ne fait pas parler les élus, mais « les habitants, les associations, les commerces, les touristes, tout le monde, sur ce qu’ils aiment dans le village, ce qu’on y trouve », explique Fabien Forne, gérant de l’agence nîmoise Médiatyc, qui réalise les vidéos. Les contenus, au montage dynamique, sont proposés « comme une série, avec deux épisodes par semaine », précise-t-il, « sur un format vlog (blog vidéo, NDLR) où chacun parle de son village comme il le ressent. »

« On voulait un peu se démarquer de la mise en valeur classique des communes », explique le maire Olivier Robelet, pas peu fier d’être le premier à utiliser ce type de formats sur une commune de cette taille. Car ça marche, et ça fait parler : « À la quatrième vidéo on est déjà à plus de 50 000 vues », pose Fabien Forne. Et parmi les habitants, c’est pareil, l’agence n’a aucun mal à trouver ses intervenants : « À chaque fois qu’on arrive dans le village, les gens nous disent qu’ils veulent parler. »

Outre Facebook, Montfaucon cartonne aussi sur TikTok, où des courtes séquences sont diffusées sous forme de best-of. Si le réseau social chinois, très prisé des jeunes, est moins local, Facebook permet de toucher une audience près de Montfaucon. « Sur Facebook, on la joue en local, on en parle beaucoup aux alentours, et nous avons aussi des vues dans toute la France », ajoute Fabien Forne.

De quoi faire rayonner Montfaucon : « Des gens nous disent sur les réseaux qu’ils nous ont vus, se félicite Olivier Robelet. Alors oui, c’est un peu cher, mais il faut aussi regarder les retombées. » Le maire trouve que ses homologues sont souvent « extrêmement timorés lorsqu'il s'agit de mettre trois sous dans la communication » et espère désormais que son initiative fera tâche d’huile. Médiatyc affirme être en train de développer le produit pour d’autres communes, et Olivier Robelet a déjà reçu des coups de fil d’autres maires du territoire, intéressés.

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio