Publié il y a 11 mois - Mise à jour le 01.07.2023 - Thierry Allard - 5 min  - vu 719 fois

PAYS D’UZÈS À l’Ombrière, une saison culturelle ambitieuse pour « confirmer »

Jeudi soir, lors de la présentation de la saison 2023-2024 de l'Ombrière, à Uzès

- Photo : Thierry Allard

L’Ombrière a présenté sa deuxième saison culturelle ce jeudi soir. Une saison éclectique, où figurent quelques têtes d’affiche, comme Jeanne Added, Catherine Ringer ou André Manoukian.

« Notre objectif est de confirmer notre très bonne première saison, avec 12 000 spectateurs et un taux de remplissage de 75 % qui fait des jaloux », pose le président de la Communauté de communes du Pays d’Uzès, Fabrice Verdier. Pour y parvenir, l’équipe de l’Ombrière mise sur les mêmes ingrédients : l’éclectisme, avec des concerts, du théâtre, de la danse, de l’humour ou encore de la magie, des partenariats, avec le Cratère, la Maison danse, ou encore les Nuits musicales d’Uzès, et une large ouverture au public scolaire.

Cette saison s’annonce « sous les couleurs de la féminité, de l’humanité, de la tolérance », annonce la directrice de l’Ombrière, Nadège Molines. Elle débutera le 21 septembre avec la pièce de théâtre « Les Pieds tanqués », non pas à l’Ombrière, mais au boulodrome d’Uzès. Une pièce remarquée, accueillie en collaboration avec le Cratère, sur les mémoires de la guerre d’Algérie. La rentrée de l’Ombrière se fera le lendemain, avec le Big ukulélé syndicate et ses 12 musiciens, pour une grosse fête.

Le 23 septembre place à l’humour, avec après Thomas VDB et Guillermo Guiz un autre humoriste phare de France Inter, Guillaume Meurice, pour son spectacle corrosif « Meurice 2027 ». Dans un tout autre registre, le Parlement des liens, organisé par les éditions Les Liens qui libèrent et Comuna, tiendra sa deuxième édition les 29 et 30 septembre, avec le 29 la restitution des travaux des 5 résidences et expérimentations menées sur le territoire depuis un an, et le 30 un forum débat en partenariat avec Libération, en présence de pointures comme Isabelle Stengers, Vinciane Desprès, Camille Etienne, Johann Chapoutot ou encore Dominique Bourg.

Un nouvel événement du 13 au 15 octobre : Saveurs et savoirs, le festival de la culture et de la gastronomie d’Uzès, dont on reparlera ultérieurement. Rien à voir (quoique), avec le 20 octobre Les Instants hip-hop, en collaboration avec Da Storm et l’Abrix bar dans le cadre du festival Tout simplement hip-hop, et un plateau découverte avec notamment Maevol.

Jeanne Added • Archives Stéphanie Marin

L’Ombrière accueillera le 21 octobre Jeanne Added, une des têtes d’affiche de cette saison, qui viendra défendre les titres de son dernier album en date, « By your side ». Pour l’occasion, l’Ombrière sera pour la première fois en configuration maximale, avec une jauge de 1 400 places. Le 27 octobre, non pas une mais deux chanteuses se produiront sur scène avec Nach, alias d’Anna Chedid, artiste associée de cette saison, et la locale de l’étape Faustine.

Un seul en scène le 28 octobre, avec « Egoïste » d’Olivia Moore, qui a cartonné récemment à Avignon. Tout autre style le lendemain avec un spectacle jeune public proposé dans le cadre du festival Mange ton biscuit, « Damsou » de la compagnie Bien au contraire, concert mêlant chanson, slam, rap ou encore percussions.

Du théâtre le 3 novembre avec « Les Darons », un spectacle d’acteurs bien connus des séries « Scènes de ménages » ou « Un si grand soleil » qui sont avant tout amis depuis 30 ans. Cette pièce, proposée en collaboration avec Uzès en scène, est mise en scène par Michèle Bernier. Nouveau seul en scène le 17 novembre avec Anne Depetrini, qui viendra conter sa recherche chaotique du bonheur dans un spectacle mis en scène par Alex Lutz.

Le 18 novembre, la compagnie Bruitquicourt revisitera Othello, tragédie shakespearienne classique parmi les classiques, à la sauce rock et déjantée. Le 25 novembre, la première des 5 dates des Nuits musicales d’Uzès verra l’humoriste Alex Vizorek et le duo de pianistes Jaketok revisiter le Carnaval des animaux de Saint-Saëns.

Le 2 décembre sonnera le coup d’envoi du mois du hip-hop, avec Wanted Posse, accueilli en collaboration avec All Style et le Cratère. Le 9 décembre, la soirée coup de coeur promet deux belles découvertes, avec la pop des Black Lilys et la soul contemporaine de Thomas Kahn. Place au théâtre le lendemain avec la comédie « Raclette Party », en collaboration avec Uzès en scène.

Mois du hip-hop toujours avec le 16 décembre le puissant « Wolf show » du rappeur, danseur et performeur KillASon. Tout autre registre le 20 décembre avec « Le Messie », d’Haendel, par l’Orchestre de l’Opéra royal du château de Versailles, deuxième date des Nuits musicales.

L’année commencera avec de l’humour, en l’occurence avec « Madame Fraize » le 20 janvier, nouveau personnage de l’humoriste adepte de l'absurde Marc Fraize. Le 26 janvier, Catherine Ringer viendra chanter des poésies d’Alice Mendelson, sur le thème évocateur de « l’érotisme de vivre », sous le format piano-voix.

Du jazz pour la troisième date des Nuits musicales, « Les grandes dames du jazz II », proposée par Pascal Horeka et le Gospel Experience, après le succès de la première édition l’année passée. Et, comme on apprend en marchant, cette année deux soirées au lieu d’une seront proposées les 27 et 28 janvier.

L’enfant du pays Swann Arlaud, César du meilleur acteur 2018, s’il vous plaît, interprètera « Exécuteur 4 », texte puissant d’Axel Hakim sur un homme ordinaire projeté dans l’univers de la guerre, le 2 février. De l’horreur de la guerre à la beauté du concerto pour violon de Tchaikovski, il n’y a qu’un pas. Alexandra Conunova, disciple de Renaud Capuçon, jouera cette oeuvre rare qui sera la quatrième date des Nuits musicales, le 23 février.

Du théâtre le 2 mars, avec « L’Occupation », adaptation du texte de la Prix Nobel de littérature Annie Ernaux, avec l’actrice césarisée Anne Consigny et Christophe « Disco » Minck. De quoi rendre justice à cette oeuvre qui traite de la jalousie. Dans un autre registre, la comédie « Sherlock Holmes et l’aventure du diamant bleu » invitera le public à résoudre l’enquête dans un spectacle interactif, le 8 mars.

Le 16 mars, les Nuits musicales proposeront leur 5e date avec un grand nom : André Manoukian, accompagné de Dafné Kritharas et des Balkanes pour un voyage musical vers ses ancêtres. Un moment magique à n’en point douter. De la magie, il en sera question avec le jeune youtubeur Donovan, qui viendra proposer sa « Magie entre potes » le 30 mars.

Le 28 avril, la pièce de théâtre « Le Prix d’un Goncourt », adaptée du récit de l’écrivain Nîmois Jean Carrière, prix Goncourt en 1972, racontera l’histoire de cet auteur inadapté à la notoriété mais confronté à la nécessité d’écrire. Et enfin, le festival d’Uzès Seul en scène et son directeur artistique Patrick Timsit remettront le couvert du 9 au 11 mai.

La billetterie ouvrira le 5 juillet, avec un zonage de la salle légèrement revu. Plus d’informations ici.

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio