Publié il y a 1 an - Mise à jour le 16.03.2023 - Anthony Maurin - 2 min  - vu 374 fois

GARD Le baromètre de l'inclusion numérique est sorti

La Banque de France à Nîmes (Photo Anthony Maurin).

La Banque de France dans le Gard a sorti son baromètre départemental de l’inclusion financière de mars 2023.

Le baromètre de l’inclusion financière dans le département du Gard en mars est tombé. Selon les chiffres, on constate une tendance haussière des dépôts de dossiers de surendettement en février (à confirmer sur une plus longue période), bien que l’évolution mensuelle reste inférieure à celle observée en 2019. Cette évolution à la hausse est également observée en région et France métropolitaine.

Autre savoir supplémentaire, les flux d’inscriptions de personnes au Fichier central des chèques sont plus élevés dans le département (+8 % sur les deux premiers mois) dont +88 % d’inscriptions liées aux retraits sur carte bancaire. Enfin, c'est une progression de 121 % des visites des usagers du Gard sur le site de la Banque de France Banque de France | Particuliers (banque-france.fr) bien que le site soit moins fréquenté qu’en région ou qu'ailleurs en France métropolitaine.

La Banque de France à Nîmes (Photo Anthony Maurin)
La Banque de France à Nîmes (Photo Anthony Maurin)

Concernant les dépôts de dossiers de surendettement, le Gard est passé de 101 en février 2022 à 108 cette année avec un cummul en 2022 de 200 (fin février) contre 190 cette année à la même période soit une baisse de 5 %.

Concernant les désignations de droit au compte bancaire, on en dénombrait 37 en février 2022 (68 en cumul fin février 2022) quand on en compte 22 en 2023 (avec 55 en cumul) soit une évolution négative du cumul sur une année de 19 %. Il y a eu un gros pic en mars-avril 2021 autour des désignations de droit au compte bancaire, mais les choses semblent revenir à la normale depuis avec toutefois un rebond inexplicable en juin 2022.

La Banque de France à Nîmes (Photo Anthony Maurin).

L'épineux sujet du Fichier central des chèques, qui recense les incidents de paiement liés aux chèques et aux cartes bancaires, connaît quant à lui une hausse notoire. En février 2022, 699 Gardois étaient inscrits à ce fichier. 631 y étaient pour des incidents de paiement sur chèque et 72 pour des paiements par carte bancaire. Cette année, il y en avait 736 (620 par chèque et 124 par CB). Nous parlons donc d'une évolution, sur le cumul, de 8 % sur la totalité des nouveaux inscrits à ce fichier mais de plus 88 % pour les CB.

Anthony Maurin

Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio