Publié il y a 1 an - Mise à jour le 01.01.2023 - Norman Jardin - 3 min  - vu 726 fois

FAIT DU SOIR Les souhaits et espérances des Nîmois pour 2023

Fernanda, Paula et Paulo, que nous avons rencontré ce matin, ont des souhaits pour 2023

- Photo : Norman Jardin

Pour le premier jour de l’année, nous sommes allés à la rencontre des Nîmois afin de connaître leurs envies pour 2023. Elles sont diverses, variées et parfois inattendues. Passé le fameux « santé et bonheur », à Nîmes on pense au pouvoir d’achat, à la qualité de vie et aussi à Nîmes Olympique.

Un dimanche matin comme les autres dans les rues de Nîmes. Passé les festivités, les Nîmois ont repris leurs habitudes. On sort le toutou, on va acheter son pain et son journal et on refait le monde à la terrasse d’un café. Ce 1e janvier 2023 ne déroge pas à la règle, mais qui dit nouvelle année, dit vœux et espérances pour ce nouveau chapitre de notre histoire. Sortis des traditionnels « Santé et bonheur », les personnes que nous avons rencontrées ce matin, aimeraient bien du changement dans leur vie. Accompagnée de son petit-fils et de son chien, Véronique pense à la vie de tous les jours : « J’aimerais que les rues soient plus propres, en fait que les gens soient moins sales et puis plus de sécurité ».

« 4 ou 5 millions afin de m’acheter une maison et un bout de terrain dans l’Uzège »

Non loin de là, Pascal est assis tranquillement sur un banc. Ce parisien de 61 ans vit à Nîmes depuis 14 ans et pour 2023, il aimerait gagner au loto « Pas 100 millions, mais 4 ou 5 millions afin de m’acheter une maison et un bout de terrain dans l’Uzège. Je pourrais aussi avoir des animaux ». De son côté, Nathalie est sortie pour marcher un peu. Ce qui n'empêche pas l’enseignante d’avoir quelques revendications. « J’aimerais que le ministère de l’Éducation nous donne plus de moyens pour bien travailler et plus généralement que les gens soient plus ouverts et moins renfermés sur eux-mêmes ».

« Je souhaite le maintien de Nîmes Olympique en Ligue 2 »

Sur son vélo et chargé de deux sacs, Robert a d’autres préoccupations. Il vérifie des tickets de paris sportifs « J’ai misé sur Monaco ! Pour 2023 ? Que les gens soient simplement heureux ». Le football, il en est aussi question pour Jérôme, ce retraité qui va également miser un peu d’argent sur des matchs, mais plus pour le jeu que pour le gain : « À mon âge, je n’ai besoin de rien ». Les fans des Crocodiles sont aussi de sortie et pour la nouvelle année, ils pensent à leur NO chérie : « Je souhaite le maintien de Nîmes Olympique en Ligue 2. Car s’ils tombent, ils ne remonteront plus. Ils faut absolument que l’équipe se renforce ».

Brahim aimerait que le regroupement familial se fasse plus rapidement • Photo : Norman Jardin

Fan lui aussi des Crocos, Gérard a une pensée pour ceux qui souffrent dans le monde : « Que la paix revienne dans les pays en guerre. Quant à moi, je souhaite juste que les choses se maintiennent car on a besoin de rien quand on habite sur le Jean-Jaurès. On y a tout ce dont on a besoin pour être heureux ». 1er janvier ou pas, le dimanche c’est aussi le jour des sportifs et des sportives. Monique, qui fait une cinquantaine de kilomètres par sortie hebdomadaire, a un message pour la ville de Nîmes : « En 2023, j’aimerais qu’il y ait plus d’aménagements pour la pratique du vélo au quotidien ».

« Je voudrais qu’en 2023, le prix du carburant baisse »

Sur les allées Jean-Jaurès deux amis discutent. Il y a Ali et Brahim. Ce dernier aimerait que la célèbre lourdeur administrative française s’allège un peu : « Que la Préfecture du Gard traite les dossiers de regroupement familial plus rapidement. J’aimerais aussi une augmentation des salaires ». Devant, les Jardins de la Fontaine, on croise des promeneurs comme Paulo dont les vœux sont classiques : « Que l’on reste en bonne santé, c’est le plus important. Ensuite que l’on gagne au loto car je joue mais je ne gagne pas souvent. ». À ses côtés, se trouvent Fernanda mais aussi Paula qui pense à son porte-monnaie : « Je voudrais qu’en 2023, le prix du carburant baisse car c’est très cher comme tout en général ». La fête est passée et le quotidien est de retour avec son lot de soucis et de problèmes, mais les Nîmois gardent le sourire en espérant toujours que le meilleur est à venir.

Norman Jardin

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio