Bagnols-Uzès
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 08.06.2022 - thierry-allard - 3 min  - vu 629 fois

LÉGISLATIVES 6e circonscription : François Bayrou en soutien de Philippe Berta

François Bayrou était à Uzès ce matin avec le député sortant Philippe Berta (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

François Bayrou était à Uzès ce matin avec le député sortant Philippe Berta (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le président du MoDem et Haut-commissaire au Plan, François Bayrou, était dans le Gard ce mercredi, à Uzès puis à Redessan, en soutien du député sortant MoDem de la 6e circonscription, Philippe Berta. 

Dans la dernière ligne droite d’une campagne, il est toujours bon de compter sur des soutiens, si possible de poids. La venue de François Bayrou rentre dans ce cadre. Arrivé à Uzès avec plus d’une heure de retard, l’ancien ministre a utilisé le peu de temps qu’il lui restait sous peine de malmener plus encore le timing pour rencontrer au pas de course l’équipe du tiers-lieu uzétien Le 21, puis pour discuter en terrasse avec le vigneron Luc Reynaud et le trufficulteur Michel Tournayre.

François Bayrou était à Uzès ce matin avec le député sortant Philippe Berta (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Forcément, pas le temps de débattre, mais celui d’écouter : François Bayrou a pu assister à une présentation du tiers-lieu lancé en 2019 et qui cartonne. Le principe est simple : un lieu associatif créé par des entrepreneurs, « avec une vocation de créer des services pour le public », explique Martial Jourdan, du tiers-lieu. On y retrouve donc un espace de travail partagé, de l’accompagnement social de familles, de l’accompagnement d’entreprises et de projets culturels émergeants, une épicerie sociale, un lieu où on fait de l’upcycling, comprendre du recyclage et du réemploi… « Nous sommes 30 résidents pour à peu près autant d’entreprises, et ensemble, nous partageons nos compétences dans l’association du tiers-lieu », résume Olivier Ruault, de l’association.

François Bayrou était à Uzès ce matin avec le député sortant Philippe Berta (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le 21 a créé des outils et des méthodes, comme par exemple dans l’accompagnement social des familles monoparentales, « ouvrir les dossiers pour les parents et pas les enfants pour éviter l’engorgement des assistantes sociales », précise Martial Jourdan. Et ça marche : le Conseil départemental recourt à cette méthode sur l’Uzège, et le secteur est le moins engorgé du Gard. « Nous sommes un service au public et pas un service public », note Olivier Ruault. « Ici, il se passe quelque chose, il ne faut pas imaginer que tout se passe à Paris, dans les campagnes et dans les banlieues, il y a de bonnes idées », reprend Martial Jourdan en espérant que le message ait été entendu par le Haut-commissaire.

Convaincant pour François Bayrou : « Il y a ici des réponses, il suffit d’en faire l’expérience, et on voit que ça marche. Tout ça est très précieux. » Puis l’aréopage s’est déplacé de l’autre côté de la place aux Herbes, au Suisse d’Alger, pour rencontrer le vigneron et le trufficulteur. L’espace de quelques minutes, les deux agriculteurs ont présenté leur activité et leurs difficultés au Haut-commissaire au Plan. Revient un problème, qui dépasse largement l’agriculture, le recrutement, et plus précisément la pénurie de main d’oeuvre pour cet été. 

François Bayrou et Philippe Berta devant le portrait d'Emmanuel Macron (Photo Corentin Corger)

Puis, sautant de sujets en sujets, François Bayrou est parti à Redessan. Sur place, il a été accueilli par Madame le maire Fabienne Richard. C’est dans une salle de l’hôtel de ville que l’ancien ministre de l’Éducation nationale âgé de 71 ans a rencontré des acteurs du monde ferroviaire. Le premier sujet abordé concerne évidemment la gare de Nîmes Pont du Gard, située chez la voisine Manduel, et la problématique de la troisième voie pour relier la gare de Nîmes centre. Attaché à la formation, Philippe Berta a souhaité que soit présenté à son ami le Campus de Courbessac. Un centre de formation dédié aux métiers du ferroviaire avec une volonté d’intégrer des jeunes issus des quartiers comme le Mas de Mingue. Enfin, le projet de musée du Train dans une rotonde à Nîmes a été évoqué. Le coût des travaux s’annonce très onéreux pour rénover ce lieu qui pourrait attirer les touristes.

Et puis le temps fut venu de parler des Législatives. « Je n’ai jamais vu une élection aussi dangereuse que celle-là », déclare François Bayrou en ciblant Jean-Luc Mélenchon et ses déclarations choc sur la police. L’ancien député s’inquiète de ce scrutin qui s’annonce très serré, « si dans des circonstances graves, la France se retrouve sans majorité, cela couperait les jambes du pays. » Le président du MoDem a également apporté tout son soutien au député sortant de la sixième circonscription du Gard (voir vidéo ci-dessus) : « Philippe Berta est probablement le plus grand scientifique de l’Assemblée nationale, il est reconnu par tout le monde. C’est une voix qui compte ». Reste à voir si ce soutien de poids aura un impact pour la réélection du généticien.

Thierry Allard et Corentin Corger

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio