Publié il y a 1 an - Mise à jour le 16.02.2023 - Anthony Maurin - 2 min  - vu 330 fois

NÎMES Escapades au Muséum et émotions des mammifères marins

C'est au Carré d'art que cela se passe (Photo Archives Anthony Maurin).

Les émotions des mammifères marins par Fabienne Delfour entre 18h et 20h au grand auditorium de Carré d'Art ce jeudi 16 février. Entrée libre, sans réservation, dans la limite des places disponibles.

Fabienne Delfour est chargée de conférences à l’EPHE, éthologue-cétologue, elle étudie le comportement des cétacés depuis environ 30 ans. Elle mène des recherches sur l’éthologie, la cognition et le bien-être des dauphins, des baleines et des otaries.

Passionnée par les questions relatives à la condition animale, elle contribue à des recherches ciblant la relation homme-animal et en particulier les effets des activités anthropiques sur les cétacés. Son travail, nourri de questionnements philosophiques, développe une approche étho-phénoménologique dans laquelle humains et animaux croisent leurs regards et construisent une relation intersubjective.

L'auditorium de Carré d'Art (Photo Archives Anthony Maurin).

"Aujourd’hui les animaux sont reconnus comme des êtres sentients, en d’autres termes la science leur reconnaît la faculté de sentir, de penser, d’avoir des émotions, de posséder une vie mentale en tant que sujet. Mais alors comment les éthologues, ces chercheurs spécialistes du comportement, identifient-ils et étudient-ils les émotions chez les animaux et plus particulièrement chez les mammifères marins ?" Contrairement à d’autres mammifères, qui couchent leurs oreilles en arrière, dressent leurs poils ou remuent leur queue, dauphins et baleines pourraient sembler engoncés dans un corps peu expressif.

C'est au Carré d'art que cela se passe (Photo Archives Anthony Maurin).

Pourtant il est possible d’identifier et d’étudier leurs états affectifs en observant et en analysant leurs postures, leurs vocalisations ou encore leurs latéralisations comportementales. Ces études montrent la possibilité d’une continuité évolutive humainanimal : une continuité émotionnelle.

Inauguré en 1895, le Muséum présente les collections de savants et d’explorateurs regroupées par la Société d’étude des sciences naturelles de Nîmes et du Gard depuis 1871. Sous l’impulsion des différents conservateurs qui se sont succédé, la collection n’a jamais cessé de s’agrandir.

Le Museum d'histoire naturelle (Photo Archives Anthony Maurin).

Aujourd’hui, le Muséum conserve des milliers de pièces de préhistoire locale, de zoologie (insectes, oiseaux, mammifères, reptiles, mollusques, ostéologie…), d’ethnologie (Afrique, Asie, Océanie), de géologie (fossiles, minéraux) de botanique (herbiers, xylothèque, droguier) ainsi qu’une bibliothèque (ouvrages anciens et récents).

Chaque année une nouvelle exposition temporaire a lieu dans la Galerie Jules-Salles adjacente au Muséum. Le Muséum propose un programme d’animations spécifiques lors des évènements culturels et scientifiques tels que les Journées du patrimoine, la Fête de la Science, les Elles de la Science, la Nuit des Musées, les Journées de l’Archéologie.

Anthony Maurin

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio