Publié il y a 1 an - Mise à jour le 16.03.2023 - NJ - 1 min  - vu 572 fois

NÎMES L’association « Cœur de Nîmes » suspend ses activités

Valérie Bénier, Daniel Kohen et Karine Soustelle, l’équipe dirigeante de « Cœur de ville »

- NJ

L’équipe dirigeante de l’association de commerçants nîmois présente sa démission, estimant ne pas être entendue par Valentine Wolber, l’adjointe déléguée au commerce de la ville de Nîmes.

« C’est une décision qui a été difficile à prendre et c’est un crève-cœur ». À l’image de Daniel Khoen, le secrétaire, les membres de « Cœur de Nîmes » étaient triste ce mardi matin. L’équipe dirigeante de l’association de commerçants nîmois a décidé de présenter sa démission et de mettre toutes ses activités en suspens. « La raison concerne les difficultés relationnelles avec l’adjointe déléguée au commerce », explique Valerie Bénier, la présidente de l’association.

Même s’ils ne la nomment jamais, les responsables de l’association visent Valentine Wolber, l’adjointe déléguée aux commerces, aux animations commerciales et à la redynamisation du centre-ville. « Nous avons l’impression de ne pas être écouté et nos propositions n’ont pas de réponses. Avec Sophie Roulle, l'ancienne adjoint aux commerces, nous avions un dialogue et des réunions chaque semaine », explique Daniel Khoen.

Manifestations suspendues

Existe-t-il alors une incompatibilité d’humeur entre la représentante de la mairie et les dirigeants de l’association ? « Pourquoi pas ? Je n’en sais rien ! Mais quand on est élue, c’est l’intérêt commun qui doit primer. Quel est son projet et sa vision pour les commerces nîmois ? », s’interroge Valérie Benier.

L’association se plaint également d’une baisse de subvention passée « de 25 000 € à 12 000 € ». « Cœur de Nîmes » a donc décidé de suspendre ses activités jusqu’au mois de juin où se déroulera une assemblée générale qui verra la fin de l’association si une nouvelle équipe dirigeante n’est pas élue. En attendant les manifestations de l’association sont suspendues. Le rendez-vous « Les artistes dans la ville » n’aura pas lieu et « Les olympiades de la restauration » restent incertaintes. 

NJ

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio