Nîmes
Publié il y a 22 jours - Mise à jour le 11.01.2023 - Yannick Pons - 2 min  - vu 321 fois

NÎMES Les salariés de Grézan plantent une micro-forêt

Les salariés de Pertuis Froid et PI Install ont planté une micro-forêt à la ZAE de Grézan.

- Yannick Pons

Des salariés volontaires de Pertuis Froid, Winncare, et PI Install ont planté une micro-forêt de 100 mètres carrés sur le terrain commun de ces entreprises en plein centre de la zone d’activités économiques (ZAE) de Grézan.

À l’initiative de Nîmes métropole, ce mardi, 400 plants ont été enfouis dans la terre d’un terrain rectangulaire préparé spécifiquement pour accueillir une micro-forêt rectangulaire de 100 mètres carrés. Un concentré de garrigue composé de 23 variétés typiques de notre région : micocoulier, prunier myrobolan, chêne vert… 

Trois ans de probation

Des salariés volontaires de Pertuis Froid (12 salariés à Nîmes), Winncare (70 employés) et PI Install (12 employés) ont planté une micro-forêt sur le terrain commun de ces entreprises en plein centre de la zone d’activités économiques (ZAE) de Grézan. « Nous voulions montrer l’importance de l’arbre. Nous avons préparé le sol en l’aérant et en apportant de la matière organique. Ensuite, nous installerons des ganivelles les trois années pendant lesquelles nous reviendrons régulièrement pour arroser et accompagner les arbustes. Et puis on laissera la parcelle vivre sa vie », explique Gerald Clément, de l’association « Soignons la terre, soignons les hommes ».

Les salariés de Pertuis Froid et PI Install ont planté une micro-forêt à la ZAE de Grézan. • Yannick Pons

Géométrie vertueuse

Cette disposition rectangulaire dense présente l’intérêt particulier de favoriser le développement de la biodiversité, de permettre aux plantes de pousser plus rapidement grâce à la création d’une concurrence et d’une interaction entre les arbres. « Ces mini-forêts permettent la séquestration du carbone et la dépollution de l’atmosphère, l’amélioration des sols afin de combattre les inondations », confie Clara Chelvi, chargée d’animation au pôle développement durable de Nîmes métropole qui finance le projet.

Au-delà de l’ombre qui va flotter sur le bâtiment voisin, les plantes vont apporter de l’humidité. « On veut verdir toute la zone de Grézan, enlever les mauvaises odeurs notamment provenant de la pollution. C’est bien pour nos enfants parce que le bilan carbone qu’on leur laisse n’est pas majestueux. La température pourrait baisser d’un degré dans les 100 mètres alentour », lance Jean-Antoine Bunoz, directeur de l’agence Pertuis Froid de Nîmes et président de l’association des entreprises Actiparc de la ZAE de Grézan. La démarche vertueuse est concentrée aujourd’hui autour les salariés des entreprises, mais veut donner l’exemple afin que chacun se lance dans une démarche identique. 18 forêts du même type seront plantées d’ici l'année 2024, la prochaine devrait naître au Mas Merlet selon Clara Chelvi.

Yannick Pons

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais