Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 04.03.2024 - Norman Jardin - 1 min  - vu 1073 fois

NÎMES Les taxis manifestent contre les tarifs de la convention CPAM « toujours plus bas »

Les taxis manifestent à la sortie d’autoroute Nîmes-Ouest

- Photo : Norman Jardin

Une centaine de taxis s’est retrouvée ce lundi matin, à la sortie d’autoroute Nîmes-Ouest pour manifester leur colère envers le tarif conventionné de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie.

Il était 7h quand les premiers taxis sont arrivés à la sortie d’autoroute Nîmes-Ouest. La manifestation, essentiellement constituée de Gardois, a été, au fil des minutes, renforcée par des taxis venus des Bouches-du-Rhône, du Vaucluse et de l’Hérault. « Les taxis ne peuvent plus être tenus pour responsable de l’augmentation des dépenses de santé du transport sanitaire ! » pouvait-on lire sur le tract distribué (des viennoiseries aussi) aux automobilistes, dont certains ont fait preuve d’impatience. 

Richard Wawrzyniak, le président de la Fédération Nationale des Taxis Indépendants du Gard • Norman Jardin

« Les tarifs CPAM sont toujours plus bas. Nous avons un tarif préfectoral qui est imposé par le gouvernement et la CPAM demande toujours plus de remises. Ça concerne le transport sanitaire, mais on ne peut plus travailler comme ça. On avait déjà manifesté le 29 janvier, mais nos représentants nationaux ne sont pas écoutés par la CPAM » explique Richard Wawrzyniak, le président de la Fédération Nationale des Taxis Indépendants du Gard.

Les taxis en colère étaient une centaine et ils ont occupé le rond-point Nîmes-Ouest. Puis, à 10h, une partie des manifestants a repris le volant pour mener une opération escargot en direction de le Caisse Primaire d’Assurance Maladie et de la préfecture du Gard, où ils devaient être reçus.

Norman Jardin

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio