Nîmes
Publié il y a 4 mois - Mise à jour le 05.10.2023 - Anthony Maurin - 2 min  - vu 1033 fois

NÎMES L’office de tourisme rejoint le regroupement des sites Unesco de Provence

Après l’inscription de la Maison carrée à l’Unesco, il est temps de communiquer sur une destination à la croisée des chemins.

Nîmes est une ville idéalement positionnée. Au carrefour de la Provence, du Languedoc, des Cévennes et de la Camargue. Créé en février 2019 à l’initiative des offices de Ttourisme d’Arles, d’Avignon, de Marseille, d’Orange et des sites du Pont du Gard, de l’abbatiale de Saint-Gilles et de la grotte Chauvet 2, le réseau est aujourd’hui rejoint par la Maison carrée de Nîmes inscrite le 18 septembre dernier sur la liste du patrimoine mondial. Réunis pour une matinée de travail à l’invitation de Nîmes tourisme, les structures de promotion touristique concernées ont échangé sur le cadre défini par les actions du groupement.

L'abbatiale de Saint-Gilles (Photo Anthony Maurin)

En 2019, les membres du réseau avaient cofinancé avec Atout France (organisme de promotion de la destination France) un clip vidéo en quatre langues (français, anglais, japonais et chinois) et diffusé sur les principaux réseaux sociaux des pays concernés.

La force de ce réseau est en effet de regrouper des sites patrimoniaux exceptionnels, concentrés dans un rayon de moins de deux heures les uns des autres et dotés, pour la plupart, de liaisons de transport en commun, aptes à répondre aux attentes des visiteurs en provenance des marchés lointains notamment.

La Maison carrée de Nîmes (Photo Anthony Maurin)

Pour Xavier Douais, adjoint au Tourisme à la ville de Nîmes, « ces temps d’échanges et de mise en œuvre de projets, sont importants désormais au regard de l’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco de la Maison carrée de Nîmes, mais également pour l’abbatiale de Saint-Gilles. Ils renforcent notre visibilité et notre attractivité. Il y a une véritable histoire à raconter qui retrace un voyage à travers les siècles de la Préhistoire avec la grotte Chauvet 2 à la période contemporaine de la Cité radieuse – Le Corbusier de Marseille, en passant, bien sûr, par l’Antiquité et le Moyen-Âge. »

Anthony Maurin

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio