Publié il y a 30 jours - Mise à jour le 23.05.2024 - Camille Graizzaro - 2 min  - vu 88 fois

NÎMES Un hommage à Jeanne d’Arc en appel à la paix

Derniers préparatifs avant le début de la cérémonie militaire et civile aux pieds de la statue de Jeanne d'Arc.

- C. Graizzaro

Le 12 mai se tenait à l’église Saint-Baudile de Nîmes un hommage à Jeanne d’Arc. Cérémonies religieuse, civile et militaire ont été organisées avec un message commun : un appel à la paix.

Le 12 mai, rendez-vous était donné à l’église Saint-Baudile de Nîmes pour rendre hommage à Jeanne d’Arc, figure emblématique de l’Histoire de France. Trois cérémonies ont été organisées. La première, religieuse, a pris la forme d’une messe dont les prêches relataient les faits d’arme et de foi de la Pucelle. « Jeanne a fait la guerre sans avoir les connaissances nécessaires pour la faire. […] Elle a fait la guerre par amour pour les simples, elle ne cherche pas à puiser sa force dans la haine. »

La première partie de la cérémonie était religieuse. • C. Graizzaro

Nombreux ont été les messages appelant à la paix dans le monde. « Notre monde fabrique de plus en plus de déracinés, prions pour que chacun puisse vivre en paix sur la terre de ses ancêtres. Prions pour que des solutions pacifiques soient trouvées par nos gouvernements », a-t-on pu entendre résonner dans l’église.

Une cérémonie civile et militaire a ensuite eu lieu aux pieds de la statue de Jeanne d’Arc, sur le parvis Est de l’église. Le maire de Nîmes était représenté par sa conseillère Monique Boissière, mais également Yoann Gillet, député du Gard, Julien Sanchez, maire de Beaucaire et son successeur Nelson Chaudon étaient présents, de même que Frank Proust, président de Nîmes métropole. Côté militaire, c’est le général Seiler, délégué militaire départemental, ainsi que des membres du 303e régiment du train qui étaient sur place.

Militaires, politiques, et civils étaient présents pour rendre hommage à Jeanne d'Arc que le parvis de l'église Saint-Baudile. • C. Graizzaro

Michel Robarday, nouvellement nommé président de l’association des amis de Jeanne d’Arc du Gard, est revenu au cours de son discours sur l’histoire de cette journée dédiée à « la Sainte de la Patrie », ainsi que sur la biographie de Jeanne d’Arc. « Si la fête de Jeanne d’Arc est celle du patriotisme, elle est aussi celle de l’espérance, de la jeunesse, de la fidélité, du courage, de la foi et du féminisme bien compris ».

« Jeanne ne parle pas qu’aux Français. Elle est aussi et tout autant une figure de la communauté internationale, plus de 80 pays lui rendent hommage. L’idée de rassemblement, d’apaisement entre les communautés qui fut à l’origine de la journée nationale française dépasse désormais nos frontières. »

De nombreux citoyens et politiciens étaient présents également. • C. Graizzaro

Des élèves des écoles Saint-Stanislas et Saint-Vincent interprèteront « Le chant à Jeanne d’Arc », avant de conclure la cérémonie sur des dépôts de gerbes de la part des différentes représentants présents.

Camille Graizzaro

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio