Publié il y a 1 an - Mise à jour le 17.03.2023 - Anthony Maurin - 3 min  - vu 780 fois

NÎMES Un Toit pour tous mise sur les chantiers d'insertion

Aminata au boulot (Photo Anthony Maurin).

Les chantiers d’insertion permettent aux personnes éloignées de l’emploi, ou qui n’ont jamais travaillé, de mettre le pied à l’étrier en retrouvant une vie active. La preuve avec Un Toit pour tous et Bonjours à La Citadelle.

Un coup de propre et de peinture ne fait pas de mal aux habitants locataires de La Citadelle (Photo Anthony Maurin).

Après quelques années de pause dues au Covid, Un Toit pour tous renoue avec les chantiers d'insertion. Dix jeunes sont ainsi mobilisés depuis le mois de février, et ce durant six semaines à raison de deux semaines par mois, pour améliorer le cadre de vie des habitants d'une résidence située à proximité de l'école de police.

En 1985 est sorti de terre l'ensemble dt de La Citadelle (Photo Anthony Maurin).

Chaque année, 90 jeunes issus de quartiers prioritaires, parfois déscolarisés, sont engagés par Bonjours. Des jeunes qui interviennent dans plusieurs domaines d'activités comme la peinture, le ménage, la manutention, l'entretien d'espace verts... Convaincu par la démarche, Un Toit pour tous poursuit les chantiers d'insertion dans le cadre de l'amélioration de son patrimoine. À commencer par la résidence La Citadelle.

Il était temps de mettre un coup de jeune (Photo Anthony Maurin).

Datant du milieu des années 1980, cet ensemble d'immeuble de quatre étages accueille une petite centaine de personnes. Les cages d'escaliers n'avaient pas été repeintes depuis peut-être trente ans et demeuraient dans les tons jaunâtres comme les us et coutumes de l'époque les peignaient. Aujourd'hui, grâce à ces huits jeunes filles et garçons de Nîmes et de Saint-Gilles, le secteur est embelli et reprend des couleurs même si c'est un coup de blanc qui est passé avec précaution.

(Photo Anthony Maurin).

Le directeur général d'Un Toit pour tous devrait venir prendre le goûter en fin de chantier pour saluer les jeunes qui ont mis la main à la pâte et embellit ces lieux communs par un sourire personnel. Le coût total de ce "coup de pinceau géant" est de 10 000 euros pour le bailleur. Six cages d'escaliers et les coursives qui vont avec et desservent les quatre étages.

Une partie de l'immeuble (Photo Anthony Maurin).

Pour Nordine de Bonjours : "Avec ces jeunes, nous établissons un projet professionnel quand il n'est pas ficelé. Je trouve ce groupe particulièrement assidu, mature et sérieux. Nous intervenons comme un support de travail, nous les accompagnons mais leurs projets sont souvent bien pensés et ils se dirigent vers des métiers en tension. Certains veulent passer le permis poids-lourds, d'autres veulent continuer la peinture... En tout cas ils prennent confiance en eux et voient qu'ils travaillent bien car les gens leur disent."

Aminata au boulot (Photo Anthony Maurin).

Aminata, une jeune qui repeint les placards du troisème étage l'avoue : "Je ne connassais pas et j'aime biien, j'ai découvert la peinture en venant à ce chantier. Je viens de Valdegour, je suis ici depuis un mois et j'ai envie d'aller au bout des deux mois qu'il me reste avec Bonjours. Après, j'aimerais devenir auxiliaire de vie."

Une "vieille" cage d'escaliers (Photo Anthony Maurin).

N°1 du service à la personne dans le Gard avec 1 600 collaborateurs mobilisés pour 10 000 usagers à travers le département, Bonjours Groupe Présence 30 est un réseau associatif sans but lucratif qui fédère quatre associations proposant depuis bientôt 50 ans des services à la personne complémentaires à l’attention de tous, sur l’ensemble des territoires du Gard mais également dans les départements limitrophes.

Une en train d'être repeinte (Photo Anthony Maurin).

Bonjours Groupe Présence 30 s’engage également auprès des jeunes résidant dans les quartiers prioritaires de la Politique de la Ville, notamment par ses chantiers éducatifs et son chantier d’Insertion comme c'est le cas aujorud'hui à La Citadelle. Des jeunes âgés de 16 à 25 ans, déscolarisés, effectuent des travaux de réhabilitation auprès des collectivités locales, des associations et, comme dans ce cas, des bailleurs sociaux.

Une autre qui vient quant à elle d'être repeinte (Photo Anthony Maurin).

Plusieurs domaines sont ainsi visés et les jeunes prennent de l'expérience avec eux. Peinture (bâtiments, postes électriques, fresques, arènes...), entretien d’espaces verts (débroussaillage, taille, ramassage des feuilles...), travaux de rénovation, manutention, pose de sol souple ou encore nettoyage sont autant de possibilités d'avenir pour mettre le pied à l'étrier et avancer dans la société.

(Photo Anthony Maurin).

Grâce à un suivi individualisé des jeunes, ces chantiers ont pour vocation de servir de tremplin vers une formation, un apprentissage ou un emploi. Des ateliers axés sur diverses thématiques sont également mis en place afin de les sensibiliser sur de nombreux sujets comme la santé, les addictions, le savoir-être, la recherche d’emploi, ou encore la gestion de budget.

La Citadelle remise au goût lumneux du jour (Photo Anthony Maurin).

Vous avez entre 16 et 25 ans et vous voulez vous engager dans la vie active ? Vous habitez dans les quartiers prioritaires et vous êtes déscolarisé ? Rejoignez Bonjours ou allez vous renseigner et vous inscrire au siège social de Bonjours Groupe Présence 30 tous les mardis entre 9h et 12h au 2147, Chemin du Bachas CS 20 003 - 30032 Nîmes Cedex 1.

(Photo Anthony Maurin).

Anthony Maurin

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio