Politique
Publié il y a 2 mois - Mise à jour le 29.09.2022 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 413 fois

EXPRESSO Besoin de joindre un ministre ? Pensez à Philippe Berta l'entremetteur !

Philippe Berta élu soulagé au carré Jazz (Photo Yannick Pons) - Yannick Pons

Philippe Berta, député de la sixième circonscription du Gard. (Photo : S.Ma/Objectif Gard)

Le député MoDem, Philippe Berta, l'avait anticipé... Seul député de la majorité présidentielle du Gard, plusieurs élus font appel à ses services. C'est aujourd'hui le cas de l'Agglomération nîmoise et de son président, Franck Proust. 

Ces cinq prochaines années, Philippe Berta va avoir du boulot ! À l’issue des élections législatives de juin, le Nîmois est le seul député rescapé de la majorité présidentielle. Du coup, il le savait : « Je m'attends à être sollicité par les élus du territoire, même ceux qui ne sont pas sur ma circonscription. » Et les sollicitations, ça commence dès maintenant avec Nîmes métropole. L’Agglo a fait appel à ses services pour demander deux audiences, l’une auprès du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et l’autre, auprès de Clément Beaune, ministre chargé des Transports. 

Le premier dossier concerne l’agence européenne de Sécurité civile sur laquelle les élus de Nîmes métropole veulent attirer l’attention du ministère de l’Intérieur. « L’ancien commissaire européen chargé de ce dossier est devenu conseiller du gouvernement grec ! Du coup, on imagine que les Grecs pourraient être intéressés et entrer en concurrence avec la France », commente l’une de nos sources à l’Agglo. 

L’autre sujet est le contournement ouest de Nîmes : « Ce que j’appelle de mes vœux depuis des mois m’a été confirmé comme une volonté de Vinci de voir inscrit au contrat de plan autoroutier le barreau entre l’A9 et la RD40 », a indiqué Franck Proust, en conseil communautaire ce lundi. Le président a demandé de l’aide pour que Philippe Berta puisse décrocher un rendez-vous avec Clément Beaune, l’arbitrage gouvernemental étant éminent sur le dossier. Un dossier auquel est particulièrement sensible le député Berta : « Je connais bien le sujet, j’habite au paratonnerre. J’ai toujours hurlé que l’on n’ait pas privilégié les transports dans l’ouest de la ville pour relier l’hôpital. Cela devrait être une priorité, comme l’ont fait Montpellier et Dijon. »

Ce rôle d'entremetteur, de facilitateur des députés n'est pas nouveau. L'ancienne députée de la première circonscription, Françoise Dumas, faisait souvent fi des étiquettes politiques pour permettre à la Mairie et l'Agglo d'obtenir audience auprès du Gouvernement. Philippe Berta accepte bien volontiers de reprendre le flambeau : « Je suis encore plus à disposition aujourd’hui, étant donné que je n’ai aucune ambition électorale. Je suis prêt à aider tous les élus qui sont dans le champ républicain. »

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais