Politique
Publié il y a 6 mois - Mise à jour le 02.05.2022 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 1017 fois

EXPRESSO Évincée de l’exécutif de Nîmes métropole, Hélène Lecoq rejoint La République en marche

Hélène Lecoq, élue de la commune de Clarensac et membre du Coneil communautaire de Nîmes Métropole (Photo : droits réservés)

Le village de Clarensac (Photo : droits réservés) • Abdel SAMARI

À la demande du maire de Clarensac, Patrick Gervais, le président de Nîmes métropole, Franck Proust, a retiré à l’élue communautaire Hélène Lecoq la délégation Qualité des services publics et aux relations usagers. 

Ce n'est pas une grande surprise. Depuis plusieurs mois, les relations entre le maire de Clarensac, Patrick Gervais, et sa première adjointe, Hélène Lecoq, ne sont plus au beau fixe. En mars, le premier magistrat a fait retirer les délégations, ainsi que le poste de première adjointe à son élue. La mésentente entre les deux édiles a atteint son paroxysme en raison d’un souci d’urbanisme. Dans le PLU (Plan local d’urbanisme) local, le jardin de la propriété d’Hélène Lecoq est destiné – en cas de vente – à accueillir des logements sociaux. Plusieurs propriétaires concernés par cette opération, dont elle-même, ont déposé, en juin dernier, un recours au tribunal contre le nouveau plan local d’urbanisme.

Dans la foulée de son éviction au sein de l'exécutif municipal, le maire a demandé à Nîmes métropole de lui retirer sa délégation à l'Agglo : « Je ne fais plus confiance à Hélène Lecoq pour représenter la mairie au sein de Nîmes métropole », commente Patrick Gervais. Joint par téléphone, la mise en cause ne comprend pas : « J’ai été très étonnée parce que je ne pensais pas que le maire demanderait le retrait de ma délégation à l’Agglo. Ça n’avait aucune interférence avec la gestion de la commune ! » 

Et d’ajouter : « Sans preuve, ni jugement, un président d’une communauté d’agglomération retire comme ça, la délégation d’un élu… En parallèle, vous avez des élus qui, condamnés et ayant fait appel, se maintiennent en poste ! » Hélène Lecoq a prévu de prendre la parole lors du prochain conseil communautaire le 23 mai. Enfin, l'élue déchue entend quitter le groupe EPNM (Ensemble pour Nîmes métropole) pour rejoindre les Progressistes, présidée par l'élue La République en marche, Valérie Rouverand.

Coralie Mollaret 

coralie.mollaret@objectifgard.com

Lire aussi : EXPRESSO Clarensac : la première adjointe Hélène Lecoq évincée de l’exécutif

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais