Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 20.06.2024 - Coralie Mollaret - 1 min  - vu 865 fois

EXPRESSO Législatives : le coup de bluff de l’ex-député Christophe Cavard

« Front populaire, si vous n’arrivez pas à vous mettre d’accord à Nîmes/Uzès, j’y vais ! » Tel était le message publié sur les réseaux sociaux par l’ancien député Christophe Cavard avant la clôture des déclarations de candidatures. 

C’est un message bien étrange qu’a posté, sur les réseaux sociaux, Christophe Cavard. À 54 ans, l’écologiste est le seul homme de Gauche à avoir été élu député de 2012 à 2017 sur la 6ᵉ circonscription du Gard. Avec ce message, Christophe Cavard a-t-il vraiment pensé à signer son retour sur la scène politique nationale ? « C’était un clin d’œil, mais aussi une manière de secouer mes camarades », répond-il. 

Le message ? « Inutile de se perdre dans des querelles de personnes. Les combats de noms ne sont pas à la hauteur de l’enjeu ! », ajoute l’ancien parlementaire, faisant allusion au couac de l’investiture de l’écologiste Béatrice Leccia, remplacée in fine par le Nîmois Nicolas Cadène. « Ce qui compte, c’est la dynamique de l’union du Nouveau front populaire. C’est lui qui conduira ou non à la victoire sur la 6ᵉ circonscription. »

On se souvient que Philippe Berta, élu député MoDem en 2017 et réélu en 2022, avait enregistré un faible score aux municipales 2008 à Nîmes. Pas de grand retour alors pour Christophe Cavard même si : « Au vu de la gravité de la situation, ça va peut-être m’obliger à revenir plus vite que prévu… Ça me sera insupportable de rester spectateur si les choses tournent aussi mal. Je ferai le point le 8 juillet ». 

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio