Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 01.10.2016 - thierry-allard - 2 min  - vu 215 fois

GARD Primaires à gauche : Montebourg place ses hommes dans le Gard

Patrice Prat aux côtés d'Arnaud Montebourg, lors de l'université de rentrée de l'ancien ministre en octobre 2014 à Laudun-l'Ardoise (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Ce n’est pas un mystère : les campagnes pour les primaires sont ouvertes, tant à droite qu’à gauche, même si dans ce second cas, les règles du jeu ne seront connues que ce dimanche lors du conseil national du PS.

Sans attendre de les connaître, Arnaud Montebourg a déjà commencé à placer ses hommes un peu partout sur le territoire.

Un comité « Projet France » dans le Gard

« On est en train de faire émerger des comités ‘Projet France’ dans chaque territoire, confirme le député du Gard et très proche de l’ancien ministre du Redressement productif Patrice Prat. Ce sont des lieux où on va enrichir le projet présidentiel d’Arnaud Montebourg, et à terme des comités de soutien à sa candidature. »

Dans le Gard, si le comité « Projet France » n’est pas encore lancé officiellement, en coulisses les choses se mettent petit à petit en place. « Nous avons une présence dans les Cévennes, sur le bassin alésien, Nîmes et naturellement dans le Gard rhodanien », affirme Patrice Prat. Les deux hommes chargés de l’animer auraient été d’ores et déjà choisis, le Nîmois Anthony Alarcon, et le docteur Gabillon pour Alès.

« On craint les vieux réflexes de l’appareil socialiste »

De quoi lancer la campagne d’Arnaud Montebourg pour des primaires dont les contours restent flous pour l’instant. Y aurait-il un loup, comme dirait Martine Aubry ? « On craint les vieux réflexes de l’appareil socialiste, grince le député gardois qui a récemment quitté le PS. Nous serons vigilants jusqu’à la dernière minute, il ne faudrait pas que ces primaires ressemblent à une élection gabonaise… »

En attendant, une chose est sûre, c’est que la participation d’Arnaud Montebourg à cette primaire ne l’est pas : « On se déterminera et on dira si on y va quand on connaîtra les règles », martèle Patrice Prat. Arnaud Montebourg et ses soutiens souhaiteraient « calquer le modèle des primaires de 2011 », mais il n’est pas sûr que le PS l’entende de cette oreille. Dénouement dans quelques jours…

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio