Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 19.10.2023 - Coralie Mollaret - 2 min  - vu 462 fois

PAYS DE SOMMIÈRES Les défis de l’équipe du président Pierre Martinez

(Photo : Coralie Mollaret)

Entouré de cinq vice-présidents, le président de la Communauté de communes Pierre Martinez a présenté les grandes actions de son intercommunalité.

Composé de 24 000 habitants répartis dans 18 communes, le Pays de Sommières présente un budget annuel d’environ 26 M€. Contrairement à la majorité des intercommunalités, le plus gros des dépenses part dans les affaires scolaires et périscolaires. Au total, le Pays regroupe 19 écoles maternelles et élémentaires pour 2 150 enfants, dont 1 474 inscrits à la cantine et 460 en étude surveillée.

« Nous avons inauguré l’extension de l'école de Montmirat et nous reconduisons le dispositif prof express, une association qui dispense des cours en ligne pour les élèves du territoire », balaie le vice-président chargé de cette compétence et élu départemental du canton de Sommières, Marc Larroque.

Calvisson : le centre de loisirs va être réhabilité

Côté petite enfance et jeunesse, le budget avoisine les 3 M€. Le vice-président et maire d’Aujargues, Bernard Chluda, dresse un état des lieux : « Trois crèches, une halte garderie… Le territoire compte aussi 121 assistantes maternelles pour 400 places. » Cette année, le Pays de Sommières prévoit de réhabiliter le centre de loisirs de Calvisson pour 1,6 M€.

« À partir du 8 novembre, les effectifs seront accueillis sur deux sites (école du Petit prince et Roger Leenhardt). Les travaux devraient durer un an », précise le président Pierre Martinez. En complément, Bernard Chluda pointe une difficulté récurrente du territoire : « Le recrutement d’animateur. C’est malheureusement un frein pour notre développement. »

Des difficultés à urbaniser des terrains

Le Pays de Sommières concentre donc ses actions principalement en direction des jeunes. Le développement économique, pourtant compétence phare des intercommunalités, est au second rang. D’autant qu’aujourd’hui, les conditions pour urbaniser des terrains destinés aux entreprises sont de plus en plus restrictives au regard des enjeux écologiques. La vice-présidente chargée du Développement économique, Véronique Martin, et première adjointe de Calvisson, concentre ses forces sur le relai emploi avec 2 900 passages par an et l’organisation de plusieurs évènements : forum de l’emploi ou le Markethon auxquels s’ajoutent plusieurs dispositifs pour accompagner les entreprises.

Parmi les projets à venir : la boutique à l’essai pour gérer la vacance des commerces. À Sommières, le taux de chômage reste très élevé : 29 %. « Nous manquons de tissu industriel », reconnaît Pierre Martinez. Lors du déménagement au nouveau siège de la Communauté de communes, les locaux seront voués à accueillir des entreprises.

Un nouveau vice-président pour l'eau et l'assainissement

Enfin, autre compétence importante du Pays : la gestion des déchets ménagers d’un budget de 3 M€. Cette dernière a fait l’objet de vives tensions entre l’ancien vice-président Jean-Michel Andriuzzi et le président Pierre Martinez. Cette délégation est désormais occupée par Alex Dumas, adjoint au maire de Calvisson qui s’occupait, au départ, de l’Eau et l’assainissement ainsi que de la compétence Gemapi (Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations) et du Spanc (Service public d’assainissement non collectif).

Le 2 novembre, un nouveau vice-président sera nommé à l’occasion du conseil communautaire pour reprendre ce dossier.

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio