Publié il y a 6 mois - Mise à jour le 05.10.2023 - AS - 1 min  - vu 1038 fois

VAUVERT Diffamation contre le maire : Jean-Louis Meizonnet relaxé

Photo archive Objectif Gard

La campagne des municipales 2020 avait été le théâtre d'affrontement pas toujours courtois entre l'extrême-Droite et le maire sortant socialiste.

Mis en examen pour diffamation en 2020 par le maire-candidat de Vauvert, Jean Denat, Jean-Louis Meizonnet vient d'être relaxé par la justice.

Pour rappel, la plainte visait des statuts publiés par le candidat du Rassemblement national sur sa page Facebook les 29 avril et 27 mai, accusant Jean Denat, qui s'est constitué partie civile, d'abus de pouvoir pour "avoir bloqué la demande faite par la Saur d'approvisionnement en eau du mas de Sandrine Rios qui avait été déposée fin février, bien avant le début confinement." Elle aussi visée par une plainte du maire pour diffamation, l'intéressée, colistière de Jean-Louis Meizonnet, elle a été relaxée.

"À la suite de l’action en justice intentée contre nous par M. Jean Denat, maire de Vauvert, nous apprenons par notre avocate, Me Sylvie Josserand, que le tribunal s’est prononcé une deuxième fois, en appel, pour la relaxe. Ce jugement vient confirmer celui de première instance, la justice considérant que les propos que nous avions tenus relèvent du débat démocratique. C’est une belle victoire pour la démocratie et la liberté d’expression et une défaite cuisante pour le maire de Vauvert qui, à travers une démarche autoritaire, a cru pouvoir fouler du pied ces deux principes fondamentaux et entacher notre honneur", a déclaré Jean-Louis Meizonnet.

AS

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio